Florian Ricolfi, un pur meneur aux Baous en R2

Basket
  • 22/06/2020

Il est la deuxième recrue de la Régionale 2 des Baous. Après l'expérience de Christophe Alba, un Poste 1 et 2, c'est un pur meneur qui arrive, la jeunesse : Florian Ricolfi, 22 ans. Cette saison, celui qui a été formé à Saint-Laurent du Var, évoluait en Régionale 3 avec la réserve de Cagnes-sur-Mer et a même disputé quelques rencontres avec l'équipe première en Nationale 3. Il arrive pour s'imposer à la mène.

« Je cherchais un nouveau défi », explique le joueur à www.magsport06.fr. « Eric Longin le savait et il m'a contacté. Il était à la recherche d'un meneur. Pour moi, c'est une bonne occasion d'évoluer à un meilleur niveau dans une équipe où il y a une super ambiance. L'objectif est toujours de jouer le très haut de tableau... La montée en Pré-Nationale ? J'aime les challenges... Ici je pense trouver un bon compromis. Je vais entrer en Master 2 de management du sport et je ne me voyais pas, pour le moment, chercher un projet de PNM ou autre... Les Baous sera pour moi le meilleur endroit pour à la fois continuer de progresser et gérer mes études. »

Il apprendra notamment aux côtés de Romain Desouches, 37 ans, qui était le meneur de cette saison. « J'ai entendu beaucoup de positif sur ce club et notamment sur ses valeurs familiales et de partage. C'est l’occasion pour moi de franchir un nouveau palier et de poursuivre ma progression. Le projet du club présenté par Eric, que je connais depuis tout petit, est ambitieux et je veux goûter à ce challenge excitant. J'ai hâte de reprendre les entraînements et de découvrir ce championnat. »

Le joueur de 186 cm arrive donc aux côté d'un entraîneur qui le connaît très bien, Stade Laurentin oblige... « Je suis content de sa venue, cela nous permet de nous renforcer à un poste où nous étions en carence. Florian va nous apporter sa jeunesse et sa fougue. Sa grande taille pour un meneur sera un atout non négligeable dans ce championnat Régionale 2. » Le coach de préciser à notre média que son recrutement se termine même s'il n'est pas à l'abris d'une bonne surprise...

Gardons le contact