Elite Fem : Un match en retard pour le VBSL

Volley
  • 17/10/2020

Aucun point inscrit en deux journées. Voici le bilan négatif de l'Élite Féminine du VBSL durant un début de saison chaotique. La préparation l'avait déjà été avec un match amical supprimé et une semaine passée à la maison début septembre en raison d'un cas positif à la COVID au sein du groupe. Bis repetita il y a quinze jours. A peine le temps d'évacuer la frustration d'un match positif qui lui tendait les bras contre Nîmes (Défaite 1-3 ; ndlr) que le groupe a dû à nouveau ranger ses basket pour une durée de sept jours en raison de nouveaux cas positifs.

Deux séances d'entraînements plus tard, s'est présenté un lourd déplacement à Rennes, un adversaire certes coriace, mais le très sévère revers en trois sets n'est pas uniquement, pour l'entraîneur, le résultat des montagnes russes que subit son groupe. "Bien entendu que ça n'aide pas et ce n'est de plus pas là le premier arrêt depuis la reprise", raconte le coach sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin, "mais tous ces éléments ne peuvent pas expliquer cette contre performance. Je retiens de ce déplacement que même avec un groupe de qualité nous pouvons très mal jouer." C'est donc Saint-Dié, initialement prévu il y a deux semaines, qui posera ses valises à Pagnol le temps d'une soirée ce samedi soir. Une équipe qui, sur le papier, toutefois légèrement supérieure à la nôtre, doit permettre à la maison de prendre enfin des points et de lancer la saison.

Bien que la formule mise en place par la FFVB pour répartir les relégations laisse du temps pour ne pas paniquer et travailler, il serait de bon ton de débloquer le compteur avant d'enchaîner successivement deux équipes hors concours : Harnes puis Quimper. "Ce que nous subissons depuis plusieurs semaines arrivent dans tous les sports et à tous les athlètes. Mes joueuses, quand elles le peuvent, s'entraînent particulièrement bien et il n'y a aucune raison pour que ça ne paie pas. La saison sera longue et la formule sportive laisse du temps."

Pascal Drouot a malgré tout conscience que dans une saison très hachée où les incertitudes commencent à prendre le dessus sur les certitudes d'une saison lambda, il ne faudrait pas trop traîner en queue de peloton.  "Désormais, peu importe l'adversaire que nous jouons. Le championnat est lancé et seul le concret parle. Nous allons voir ce que l'on vaut contre Saint-Dié à ce stade de la saison." Ce match face à Saint-Dié étant une rencontre en retard, il est le seul de la poule à se disputer ce week-end. Les observateurs ne le rateront pas c'est certain.

Gardons le contact