Dep F : Baledent, frustré, veut continuer à l'ASR

Volley
  • 25/01/2021

A la fin de l'hiver 2020, la Départementale Féminine de l'AS Roquefort-les-Pins Volley-Ball a commencé à enchaîner les bons résultats et une réelle régularité dans les prestations montrant une empreinte de plus en plus présente du style du jeune entraîneur Valentin Baledent. Mais la Covid étant passée par là, la progression s'est stoppée nette.

La préparation durant l'été 2020 fut bonne. L'entraîneur se disait satisfait auprès de notre média entre séance constructive, des joueuses prêtes sur un plan purement physique, ce qui a fait gagner du temps à l'approche du ballon et deux matchs amicaux où le coach a pu se satisfaire de l'avancée du projet de jeu après un si long arrêt.

Le second confinement a fait son entrée en scène et par conséquent ce championnat n'a pu débuter : pas le moindre match. "Les filles, aujourd'hui, vont bien. Comme tout le monde, nous sommes dans l'attente de savoir si nous pourrons ou non nous entraîner cette année ou, tout simplement, nous voir", explique Baledent à www.magsport06.fr. Sur un plan physique, d'entretien, l'entraîneur laisse ses joueuses se gérer elles-mêmes, comme elles le peuvent. "La plupart de mes joueuses sont des mamans. Il faut donc gérer sa vie professionnelle, les progénitures le soir, sachant qu'il y a le couvre-feu et le week-end, avec la vie de famille, il n'y a rien d'évident pour penser au sport. Si elles le peuvent, c'est tant mieux, mais personnellement je ne mets rien en place tant que les majeurs ne peuvent s'entraîner."

Pour l'avenir, l'entraîneur envoie un message à son Président Jérôme Rousselin à travers notre média. "Le recrutement va se faire dans les semaines à venir en discutant avec les filles quand on aura un peu plus de visibilité. De mon côté, bien entendu que j'aimerai continuer la saison prochaine. On ne joue plus depuis près d'un an et c'est très frustrant de ne pas pouvoir s'entraîner et d'avancer avec cette équipe."

(Crédit photo : Michael Toffolo)

Gardons le contact