Cerutti va devoir faire des choix en Régionale 2

Basket
  • 16/08/2020

Promu en Régionale 2, le Vence Basket Club a achevé sa première saison de préparation !

« Même s'il reste deux joueurs à rentrer, nous sommes déjà seize aux entraînements », se satisfait l'entraîneur Jean-Luc Cerutti auprès de www.magsport06.fr. A partir de lundi, place à trois nouvelles séances, pour monter en puissance et préparer le premier tour de la coupe PACA, qui aura lieu le 5 septembre, un match qui préparera lui même le championnat. « Je le dis tout de suite, on ne sera pas prêt pour ce premier match mais nous avons le temps et son se prépare doucement. »

Récemment, deux nouveaux joueurs ont signé : deux non mûtés. En premier lieu Paulin Fresnois, un meneur qui a par le passé joué de nombreuses saisons à Saint-Jeannet. Et puis l'ailier Benjamin Bariohay de retour dans la région et par conséquent dans un club dont il a déjà porté les couleurs. « On va avancer petit à petit mais la difficulté pour les garçons va être d’accepter pour certains de ne pas être dans les dix avec l'équipe première. On est donc une grosse quinzaine, mais il faudra faire des choix. Mais pour faire une bonne saison nous aurons besoin de tout le monde. À l'heure actuelle le groupe vit bien. »

Le déplacement à Martigues dans trois semaines – équipe de la même division mais pas du même championnat – va déjà sortir Vence de sa zone de confort et offrir la possibilité d'en savoir plus. Mais pour savoir quoi précisément ? Avec son recul et son expérience, l'entraîneur reste mesuré. « On a cette pandémie qui trône comme une épée de Damoclès sur notre tête. Nous essayons de mettre toutes les mesures préconisées en place. Mais j'avoue avoir une petite crainte sur l’avenir de notre championnat. Je croise les doigts tous les jours pour qu’il n'y ait pas un redémarrage de l’épidémie. Quoi qu’il arrive cette saison sera très particulière. Surtout si les matchs se jouent à huis clos... »

C'est Allauch qui se rendra en premier à Vence le 19 septembre pour l'ouverture du championnat.

Gardons le contact