Carros n'a qu'un objectif : éviter les play-downs

Hand
  • 22/08/2020

C'est un très gros morceau qui attend Carros dès la première journée du championnat Nationale 3 le 26 septembre avec la réception de Cagnes-sur-Mer, relégué de Nationale 2. Pour se préparer, le groupe de Kévin Derombise a débuté de façon collective sa préparation le 17 août dernier sous la houlette du préparateur physique bien connu dans le département, Jean-Baptiste Sauve.

Six semaines de travail à base de trois séances hebdomadaire. « Cette première semaine est très satisfaisante avec une dizaine de filles. Assidues, elles ont été appliquées avec beaucoup d'envie et de la bonne humeur. Ce sera la clé de notre réussite. On va travailler sur la cohésion, l'envie et sur l'écoute avec un groupe restreint plutôt que sur de la quantité », raconte le coach à www.magsport06.fr. Le premier match amical se jouera au Planet le 31 août contre la réserve antiboise, promue en Pré-Nationale. Un tournoi amical suivra trois semaines plus tard avec pour Carros un objectif : éviter les play-downs en fin de saison.

En effet, pour cette saison particulière, la Ligue a mis en place deux poules de huit équipes. Si les trois premières iront en play-offs, les trois dernières joueront les play-downs. Le but de Carros est simple, finir au moins cinquième et évoluer au minimum dans seconde phase pour l'honneur, certes sans enjeu, mais avec le soulagement de jouer libéré. « Pour nous, finir dans la poule intermédiaire serait parfait. Mais je sais qu'il faudra se battre. On aura du costaud à commencer par Cagnes-sur-Mer et Grasse qui ont annoncé vouloir monter. Toutes les autres vont devoir se battre jusqu'au bout car trois places en play-downs sur huit c'est beaucoup et tout pourra encore se jouer à la dernière journée. »

Pour ce qui est en juin prochain du nombre final de descentes, il faudra regarder le comportement des équipes de la Ligue PACA en Nationale 2. Mais pour éviter de se faire peur et de ne pas y penser, Carros signerait déjà des deux mains pour une cinquième place.

Gardons le contact