Ben Mergui nouveau coach de la PNF du SLB

Basket
  • 02/05/2020

Geoffrey Ben Mergui est le nouvel entraîneur de la Pré-Nationale Féminine du Stade Laurentin Basket. Il prend la succession de Sébastien Coanus qui officiait depuis deux saisons et qui vogue vers de nouveaux défis à Cagnes-sur-Mer. Le néo-Laurentin connaît ce niveau pour avoir entraîné il y a quelques années dans ce même championnat l'équipe du Cavigal Nice. Il avait aussi arpenté l'année précédente les terrains de la Côte d'Azur au niveau régional avec le CTBB Nice. Avec réusite d'ailleurs puisque, sportivement, le club avait obtenu le droit de monter avant de décliner la promotion.

 

« Je suis impatient de manager cette équipe jeune et surtout bourrée de qualité avec un vrai projet à la clé qui m'a été présenté par l'équipe dirigeante », a t-il confié en exclusivité à www.magsport06.fr. L'objectif est, à terme, de monter en Nationale 3. Le club ayant un illustre passé avec ses féminines en Nationale 2. « Je sais déjà que ça ne sera pas évident. Cela va dépendre, avant tout, de l'engagement des filles. » Après avoir plus récemment entraîné à l'Eveil de Nice en catégorie cadette et minime au niveau PACA, Geoffrey Ben Mergui n'a pas hésité longtemps lorsqu'un projet senior de qualité s'est présenté à lui. 

 

« Repartir dans un championnat PNF que j'affectionne énormément avec un groupe de qualité et jeune me réjouit au plus au point et me motive énormément. » A 35 ans, l'entraîneur a conscience du défi qui se présente devant lui car ce championnat Pré-Nationale a gagné en qualité depuis quelques années avec une réelle densité au haut de tableau.

 

La période de confinement et de crise sanitaire que nous traversons est bien entendu très particulière pour débuter un projet et arriver dans un nouveau club, mais le coach a désormais devant lui quatre bons mois pour composer son groupe et le préparer à une reprise très attendue à plus d'un titre. Pour l’exercice 2019-2020, la saison de PNF s'est arrêtée après quatorze journée et une cinquième place pour les Laurentines mais aucune victoire face au top 4. Et dans un championnat qui ne dévrait pas évoluer suite à la décision de la FFBB de déclarer saison blanche, le marche sera toujours aussi haute pour le SLB.

 

(Crédit photo : Cynthia Amato)

 

Gardons le contact