Par Sudeast Info
Handball : Antibes à la guerre sans Giusta
Manon Giusta quitte à nouveau la scène. Une nouvelle opération à l'épaule l'attend, elle qui a fait tant de bien à la PNF antiboise en début de saison.
Handball : Gallice et le Cros sans pause
Bientôt trois mois après le début de sa préparation estivale, la PNM du Cros-de-Cagnes n'a joué que trois matchs. Le coach Raphaël Gallice attend, enfin, de voir les matchs s'enchaîner.
Handball : Grasse bascule en tête
Retrouvera t-on Grasse en Nationale 2 la saison prochaine ? La N3F du coach Dalmasso ont envoyé un sérieux signal à Cagnes-sur-Mer.
Handball : le HBMMS piaffe d’impatience
Avec seulement trois matchs disputés, la PNM du HBMMS patiente avant de réellement lancer sa saison. La réception du Cros va t-elle permettre de se rassurer ?
Handball : le BTP est en avance
Le bilan de début de saison de la Pré-Nationale du BTP est excellent. Invaincu après cinq journées, le groupe de Ziane Elfraihi est en avance sur son tableau de marche.
Handball : Antibes, contre les éléments
Avec la venue de Nîmes, pour le compte de la cinquième journée de N1M, Antibes tentera de résoudre l'équation pour s'imposer. Diminué, il faudra lutter.
Basket : Saint-Laurent tient son rang
Grâce à deux succès acquis à domicile, la N3M du SLB prouve à chacun qu'elle sera bien dans la course aux accessits cette année.
Basket : Grasse se lance « enfin »
Ce week-end, à l'occasion de la 3e journée de PNM, Grasse a décroché son premier succès, un moment important pour Joseph Galas et ses hommes.
Volley-ball : Cannes ne manque son entrée
Trois points. Ce qui est pris n'est plus à prendre. La jeune équipe de Cannes a réussi ses débuts en N3M.
Volle-Ball : Que peut jouer Antibes ?
Pour son entrée en N3M, Antibes a peiné à exister contre Saint-Laurent (25-20 25-16 25-14) et va devoir réagir rapidement même si le calendrier ne lui permet pas encore.

Basket : Benjamin Ricard arrête sa carrière

Ecrit par Martial Hespel

Après neuf saisons passées au Cannet-Rocheville, Benjamin Ricard tourne la page à seulement 31 ans.

C’est une page qui se tourne au CCAB. Benjamin Ricard, arrivé à Principiano le 8 août 2012, arrête sa carrière de basketteur, à 31 ans, lui qui y a tout connu, les montées comme les descentes et les maintiens. « Je n’avais que 22 ans et je débarquais des USA. Une première expérience à l’étranger (…) Déjà Président à l’époque, Yves Crespin m’avait engagé après avoir vu quelques vidéos de moi lorsque j’étais à l’université« , explique t-il dans un entretien publié sur le site officiel de club.

Arrivé en France, dans son projet initial, pour un an d’études, il n’aura jamais quitté la Côte d’Azur. Il aura donc connu comme plus haut niveau, la Nationale 2, pourtant, ce ne sont pas les opportunités de voguer plus haut qui ont manqué. Mais l’essentiel était ailleurs. « Jouer à un niveau professionnel ne m’a jamais intéressé. J’ai toujours voulu me focaliser sur les études, travailler sur mon avenir sereinement. Le basket et le sport pro sont des choses assez aléatoires, une blessure sérieuse, un mauvais choix de carrière, une mauvaise saison peuvent mettre votre futur en difficulté, alors j’ai préféré garder le basket pour le côté loisir, c’était très bien comme ça. »

Arrêter sa carrière ? Une longue réflexion. Qui n’est pas arrivée par hasard. Le Covid n’ayant pas argumenté l’idée de continuer. « Les arrêts et les reprises sans cesse n’ont pas aidé. Sur les dernières années j’ai senti mon corps évoluer, prendre de l’âge implique de devoir changer son style de jeu, on perd un peu en vitesse, en explosivité.. Puis j’ai eu quelques blessures, des douleurs au niveau des genoux, des coudes, du dos.. J’ai aussi une envie de déconnecter, faire une pause, cela fait plus de 25 ans que je joue au basket, j’ai envie de passer plus de temps avec ma famille, d’avoir plus de temps libre… »

Et bien qu’il ait malgré tout rencontré Sébastien Bozzon, le nouvel entraîneur du CCAB, qui souhaitait le conserver, sa décision était prise. S’il n’exclut rester au club comme, à moyen terme, entraîner une équipe jeune, il explique être actuellement totalement phase avec sa décision d’arrêter. Pour le moment, continuer le basket, à un niveau plus bas, comme la Pré-Nationale – où évolue la réserve du CCAB – ne fait pas partie de ses projets. Tout du moins pas pour l’instant.

« Je pourrais jouer en Pré-Nationale, mais cela signifie donner un engagement pour une équipe pendant une saison entière, je ne souhaite pas le faire sans avoir la certitude au fond de moi que je pourrais le tenir, je ne veux pas prendre la place de quelqu’un qui est vraiment motivé et dédié à 100%. » Pour le moment, c’est donc de la tribune qu’il continuera de supporter le CCAB.

(Crédit photo : Miko Missana)