Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Basket : Benjamin Ricard arrête sa carrière

Ecrit par Martial Hespel

Après neuf saisons passées au Cannet-Rocheville, Benjamin Ricard tourne la page à seulement 31 ans.

C’est une page qui se tourne au CCAB. Benjamin Ricard, arrivé à Principiano le 8 août 2012, arrête sa carrière de basketteur, à 31 ans, lui qui y a tout connu, les montées comme les descentes et les maintiens. « Je n’avais que 22 ans et je débarquais des USA. Une première expérience à l’étranger (…) Déjà Président à l’époque, Yves Crespin m’avait engagé après avoir vu quelques vidéos de moi lorsque j’étais à l’université« , explique t-il dans un entretien publié sur le site officiel de club.

Arrivé en France, dans son projet initial, pour un an d’études, il n’aura jamais quitté la Côte d’Azur. Il aura donc connu comme plus haut niveau, la Nationale 2, pourtant, ce ne sont pas les opportunités de voguer plus haut qui ont manqué. Mais l’essentiel était ailleurs. « Jouer à un niveau professionnel ne m’a jamais intéressé. J’ai toujours voulu me focaliser sur les études, travailler sur mon avenir sereinement. Le basket et le sport pro sont des choses assez aléatoires, une blessure sérieuse, un mauvais choix de carrière, une mauvaise saison peuvent mettre votre futur en difficulté, alors j’ai préféré garder le basket pour le côté loisir, c’était très bien comme ça. »

Arrêter sa carrière ? Une longue réflexion. Qui n’est pas arrivée par hasard. Le Covid n’ayant pas argumenté l’idée de continuer. « Les arrêts et les reprises sans cesse n’ont pas aidé. Sur les dernières années j’ai senti mon corps évoluer, prendre de l’âge implique de devoir changer son style de jeu, on perd un peu en vitesse, en explosivité.. Puis j’ai eu quelques blessures, des douleurs au niveau des genoux, des coudes, du dos.. J’ai aussi une envie de déconnecter, faire une pause, cela fait plus de 25 ans que je joue au basket, j’ai envie de passer plus de temps avec ma famille, d’avoir plus de temps libre… »

Et bien qu’il ait malgré tout rencontré Sébastien Bozzon, le nouvel entraîneur du CCAB, qui souhaitait le conserver, sa décision était prise. S’il n’exclut rester au club comme, à moyen terme, entraîner une équipe jeune, il explique être actuellement totalement phase avec sa décision d’arrêter. Pour le moment, continuer le basket, à un niveau plus bas, comme la Pré-Nationale – où évolue la réserve du CCAB – ne fait pas partie de ses projets. Tout du moins pas pour l’instant.

« Je pourrais jouer en Pré-Nationale, mais cela signifie donner un engagement pour une équipe pendant une saison entière, je ne souhaite pas le faire sans avoir la certitude au fond de moi que je pourrais le tenir, je ne veux pas prendre la place de quelqu’un qui est vraiment motivé et dédié à 100%. » Pour le moment, c’est donc de la tribune qu’il continuera de supporter le CCAB.

(Crédit photo : Miko Missana)