Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Basket : Grasse amoindri mais compétitif

Ecrit par Martial Hespel

Entre ses seniors et ses U18 PACA, Jérémie Bonelli ne va pas s'ennuyer à Grasse.

Grasse fera avec les moyens du bord et sans pression dans une année de transition. Voici, sans doute, le mot d’ordre pour les seniors féminines de Jérémie Bonelli qui évolueront au niveau Départemental. En effet, lors de cet intersaison, il n’a purecruter et a vu quatre éléments quitter le groupe : deux pour les études, une pour sa vie professionnelle et une dernière qui arrête tout simplement le basket. Problème. Ces annonces sont arrivées très tard, courant juin, trop tard pour rectifier le tir. 


« Dans le cadre de la situation actuelle, il faut du temps pour le digérer. Ce n’est pas évident. De plus, il y a encore quelques semaines, les restrictions ne nous permettait pas de réaliser des essais ou des détections, c’était difficile. Heureusement le club a une culture du basket féminin sur ces quatre ou cinq dernières années très intéressante. Ainsi des solutions en interne peuvent être envisagées« , explique t-il à www.magsport06.fr.


Point positif dans cette histoire, Bonelli est aussi l’entraîneur des U18 PACA ce qui va lui permet de jouer sur les deux tableaux et de basculer ses meilleurs potentiels en senior. 


« On garde une priorité pour cette première année en PACA de nos U18. Il n’y aura pas de surclassement permanent. Cependant je l’ai demandé sur une partie d’entre elles pour les faire monter en rotation sur les matchs seniors en fonction des besoins. Je pense que la priorité est d’installer nos sections féminines dans le championnat PACA, et cela commence avec les U18. On pourra compter sur cette génération plus tard pour porter notre équipe senior. Ce n’est pas forcément bon de griller les étapes, laissons nos jeunes pousses grandir, découvrir ce championnat régional et en complément, leurs faire entrevoir à petites doses la catégorie senior. »


Bonelli tempère, attention, son groupe senior n’a pas à rougir et restera compétitif. Huit à neuf joueuses seront sur la ligne de départ sans compter les U18. « On a pas à rougir. Nous gardons tout de même de bons éléments, on manquera juste d’un peu de profondeur de banc. Il faut se servir de cette année pour nous relancer et retrouver le plaisir de jouer en championnat. » Et c’est peut-être justement la force du groupe grassois. Surprendre là où on l’attend le moins…