Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Basket : Flamboyant, le SLB grimpe

Ecrit par Martial Hespel

Quatrième de Nationale 3, dans les hauteurs d'un milieu de tableau très homogène, Saint-Laurent du Var enchaîne quatre victoires en Nationale 3, une fierté pour Rodrigue Monge.

C’est sans pression que Saint-Laurent du Var s’avance vers un déplacement à Bandol (11e). Il y a dix jours, les Laurentins ont battu avec solidité Vaulx-en-Velin, faisant étalage à cette occasion d’un quatrième succès de rang, les faisant grimper à une très provisoire quatrième place. Le septième, Menton, affiche le même bilan. Mais il est indiscutable qu’après un début de saison quelque peu poussif mais compréhensible, la machine est en route. Cet été, comme il y a un an lorsqu’il a pris les rênes de l’équipe, Agostini est reparti d’une quasi page blanche et encore une fois, ça marche.

Après avoir modelé un groupe la saison passée et réalisé une saison formidable, seulement trois éléments sont restés. « Le groupe a beaucoup bougé durant l’inter-saison. Il a fallu qu’on trouve nos marques et rapidement puisque le championnat c’est année est long et très relevé. Mais dès le début, j’ai senti un truc avec ce groupe, en dehors et sur le terrain. Là, on est douze guerriers et on se donne pour les autres. Il y a une vraie alchimie et c’est vraiment plaisant de vivre avec ce groupe-là », confie à www.magsport06.fr Rodrigue Monge, joueur historique du groupe Laurentin.

« C’est une bande de copains qui joue au basket les uns pour les autres à fond. » Trois journées sont encore à disputer pour terminer la phase aller. Bandol et le derby contre Monaco (3e) en 2022 et un déplacement à Lyon, la lanterne rouge, pour débuter 2023. « On va prendre match après match. Sincèrement, on ne regarde ni devant, ni derrière, on se concentre sur nous et on fera le bilan en temps voulu. Quoi qu’il en soit, je suis très fier du basket que l’on pratique en ce moment. »

On connaît l’importance des victoires qui précèdent les mini-trêves de quinze jours. Des points, de la confiance, de la bonne humeur à la salle et une infirmerie qui peut se vider. Lorsque psychologiquement un sportif va bien, le corps suit beaucoup plus facilement. L’entraîneur et ses joueurs, qui connaissent Bandol, savent qu’en terre varoise, la situation ne sera pas simple mais si le SLB joue son basket en prenant du plaisir, la victoire devrait être au rendez-vous. Un succès à Bandol, bien que Saint-Laurent ne regarde pas en bas, offrirait une vraie bulle d’air vis à vis du maintien.

(Crédit photo : Juliette Benard)