Avec Karl et Bonnefoix, Monaco brille déjà

Cyclisme
  • 01/08/2020

Monaco est déjà dans le rythme. A l'occasion du Grand-Prix de Bras dans le Var, une épreuve toutes catégories en circuit de 92 kilomètres, l'UC Monaco s'est bien comportée. Logique dans un sens pour un épreuve de ce niveau mais à la vue du contexte de l'année, tout est bon à prendre. « Je suis évidemment satisfait de cette reprise », confie à www.magsport06.fr le directeur sportif Guido Possetto.

Dans la bonne échappée, Edouard Bonnefoix, huitième, a beaucoup travaillé pour le Hongrois Adam Karl, deuxième. « Je pense qu'il a un peu loupé son sprint... Une deuxième place laisse toujours un peu de regrets. Mais ces bons résultats confirment que les garçons ont bien travaillé ces derniers temps avec un beau stage en altitude à Auron. On le savait ! Ces places nous rassurent, mais, même si cette année est particulière, ce n'est pas une surprise de voir les garçons bien marcher ainsi. » Les jours et semaines à venir vont être chargés avec ce dimanche Puyloubier, puis le contre-la-montre Caussols et ensuite La Motte. Si l'évolution sanitaire le permet, une campagne de course en Italie suivra.

Un semblant de normalité donc même si le doute sur l'avenir plane toujours. D'ailleurs, c'est en effectif réduit que Monaco va continuer à avancer puisque le Kazakh Popugayev, l'Equatorien Fuertes et le Rwandais Nkurunziza sont toujours bloqués dans leur pays et ne reviendront donc - si tout se passe bien - que pour la saison 2021. « On va terminer cette étrange année avec peu de coureurs mais les garçons sont tous très motivés et je pense qu'on va avoir de belles surprises. »

Gardons le contact