Sanchez veut rebondir à Grasse

Basket
Infos pratiques : 
  • 09/06/2020

Dans l'attente de la réouverture des salles, Jérémie Bonelli a déjà rencontré son groupe pour apprendre à se connaître, définir les fondamentaux et les objectifs. La préparation collective en extérieur devrait débuter d'ici deux mois environ. Les portes des salles ouvertes, le basket reprendra ses droits. Vite !

 

Une nouvelle meneuse va sévir à l'Omnisport à la rentrée du côté de la Pré-Régionale de Grasse. Coralie Sanchez arrive pleine d'ambition et l'envie de retrouver le plaisir à jouer.

Elle est la meneuse que Jérémie Bonelli recherchait ! Le technicien, qui va prochainement débuter sur le banc de la Pré-Régionale Féminine de Grasse, a construit un groupe solide pour ce niveau.

La native de Cannes a été l'un de ses tous premiers choix comme il l'explique à www.magsport06.fr. « Je l'avais coaché sur un tournoi à Roquebrune. Elle était venue compléter mon d'équipe d'Antibes qui s'y était inscrite. En vu du contexte actuel où les essais sont difficiles, ca été une sûreté de l'avoir vu évoluer sur le terrain. Avec le départ de Pauline Sévérac Thomas j'avais besoin d'une fille avec son profil : rapide qui va apporter du rythme à nos attaques. En défense je pense que ca va être intéressant de la voir évoluer en altérant du pressing tout terrain à la gestion du tempo. Elle est jeune et aura assez de souffle pour tenir le match. »

Celle qui aura 23 ans en septembre prochain, quitte le club qui l'a vu débuter à l'âge de cinq ans : le CCAB. Revancharde, elle le sera, après être sortie d'une courte saison difficile où tout n'a pas été rose. « Cette année n'a pas été très satisfaisante pour moi. Il y a eu un manque d'assiduité des filles aux séances. Trop souvent, on ne faisait qu'un match par semaine sans entraînement. Ainsi, sur un plan personnel, je ne me suis pas fait plaisir. »

Revancharde, elle le sera tout autant car le confinement et la lourde période sanitaire dont nous sommes en train de sortir a rendu fou les amoureux de la pratique sportive. « Au début, j'ai plutôt bien vécu le manque de basket même si cela commence à faire long et que la reprise me tarde... Mais pendant le confinement je suis restée en contact via les réseaux avec certaines de mes coéquipières. A côté de ça j'ai pu m'entretenir physiquement car mon frère a mis en place une salle de musculation dans le jardin. »

Le club du Cannet-Rocheville décidant de ne pas renouveler l'engagement de son équipe senior à la rentrée, la meneuse de 165 cm était à la recherche d'un nouveau maillot. « J'ai vu que Jérémy reprenait l'équipe de Grasse et ayant eu un bon contact avec lui au tournoi de Roquebrune, je n'ai pas hésité à le contacter quand j'ai vu qu'il recherchait des joueuses. » Pour les objectifs, elle ni va pas avec le dos de la cuillère : monter en Pré-Nationale. Tout du moins, s'en rapprocher le plus possible. Celle qui a connu la Nationale 3 avec Mandelieu n'a pas peur de se fixer des objectifs élevés. « J'arrive dans un nouveau club et j'espère que mon adaptation se passera bien. J'aimerai retrouver un esprit de groupe comme je l'ai connu à Mandelieu. »

Coralie Sanchez n'arrive pas seule en provenance du Cannet, l'ailière Nariméne Krioui effectue elle aussi le court voyage.

Gardons le contact