La réserve du MBC était si bien partie

Basket
Infos pratiques : 
  • 11/11/2020

Le 19 septembre dernier, à domicile la Régionale 2 de Menton a battu 73-44 le Basket Club Millois puis est allée gagner à Toulon le 26 septembre sur la marque plus sérrée de 59 à 64.

La Régionale 2 de Menton n'a disputé - et gagné - que deux matchs en septembre. Pour le coach Hans Bodiang, son groupe n'est pas dans la plus mauvaise posture à plus d'un titre.

Privé de match depuis le 26 septembre dernier et une seconde victoire contre l'ASPTT Toulon pour deux journées disputées, la réserve de Menton doit patienter pour savoir si elle a réellement fait le bon choix en repartant, volontairement, en Régionale 2. Lanterne rouge de Pré-Nationale au moment de l'arrêt total des championnats, le club a décidé, malgré le gel des montées et descentes, de se reléguer lui-même en quelques sortes.

Les deux premières prestations, sous la houlette du nouvel entraîneur Hans Bodiang, ont laissé une indication positive. Aujourd'hui, comme pour tous les amateurs de France, le confinement a réduit à néant les maigres rassemblements en extérieur. "Les garçons vont bien et c'est déjà une bonne chose à la vue du contexte", explique l'entraîneur à www.magsport06.fr. "Un ou deux étaient un peu abimés, du coup cette nouvelle trêve va leur permettre de revenir à 100%. Malgré tout, pour eux comme pour moi, il y a une frustration commune. Mais nous sommes dans une situation un peu différente que d'autres. On est, avec ce choix volontaire de descendre, sur un projet à long terme. Nous n'avons pas d'urgence de points ou d'obligations de résultats. On va, quoi qu'il advienne, se concentrer sur du long terme." Reste maintenant à savoir comment va s'organiser le championnat.

A quand une reprise et surtout, avec quelle formule ? Pourra t-on vraiment jouer la saison dans son intégralité, comme l'espère Eric Longin, coach des Baous dans la même division, quitte à jouer jusqu'en juillet ? Bodiang voit les choses un peu différemment. "Je partirai davantage sur une phase aller, plutôt équitable, que l'on puisse tous se jouer au moins une fois. Puis, une sorte de play-offs en fin de saison. Mais quand on voit que certaines équipes, comme Draguignan, ont déjà joué cinq matchs et Sophia, un seul, ce sera une sacré organisation pour revenir à une répartition normale. On verra si les résultats seront logiques ou non car il est évident que ceux qui ont déjà joué de nombreux matchs vont avoir moins de rythme que ceux qui n'ont presque pas joué en 2020 et qui du coup vont enchaîner tous les week-ends. Malgré tout, je garde espoir pour la suite, qu'on puisse reprendre la saison, même si on sait pertinemment qu'elle sera encore une fois différente."

Après un mois d'octobre plutôt light, où les Mentonnais se sont gérés eux-mêmes, les voici repartis dans un programme commun en période de confinement, histoire que chacun arrive à un niveau similaire lorsque la reprise aura lieu.

Gardons le contact