Un nouveau souffle chez les Foxies

Basket
Infos pratiques : 
  • 28/04/2020

En plus du groupe senior féminin, Ivan Hacot entraînera la saison prochaine les U20M de l'USSB mais également la réserve senior masculine, dont il était joueur cette saison.

Ivan Hacot sera à la rentrée le nouvelle entraîneur de la D2 Départementale de Sophia. Le technicien, qui sera assisté de Eddy Bourdeau, évoque en détail son projet pour l'équipe.

Dans un championnat ultra-dominé par Roquebrune Cap-Martin, Sophia a terminé une très honorable troisième place du championnat D2 Départementale soit la dernière division du Comité 06. Onze journées sur quatorze ont été disputées et après un début de saison poussif en 2019, les filles de l'USSB ont terminé sur trois victoires de suite pour une belle remontée et un plein de confiance pour l'avenir malgré l'arrêt prématurée de la saison.

Le club pourra compter sur un nouvel entraîneur pour la saison prochaine, Ivan Hacot. Ce dernier a accepté pour www.magsport06.fr d'évoquer en détail ce projet, lui qui sera assisté durant cette saison par Eddy Bourdeau, également éducateur des U11 et U13 chez les garçons. Un objectif malgré le fait d'évoluer au niveau le plus bas : se prendre au jeu et créer une émulation. « Depuis la création de l'USSB, les équipes féminines ont toujours eu une place importante dans sa politique. Il fût un temps où elles étaient mêmes l'équipe phare du club. Cependant, nous restons lucides, nous avons de très bonnes joueuses, mais dans cette catégorie, il est difficile de pérenniser les effectifs. Alors, nous voulons donner l'envie aux jeunes filles de commencer le basket et montrer aux plus âgées qu'il n'y a pas d'âge pour être et demeurer compétitives. »

Pour la saison à venir, la continuité du groupe sera de mise avec un noyau dur de joueuses confirmées qu'il faudra aider. « On ne peut demander aux mêmes de s'investir corps et âmes chaque année. Aussi, nous souhaitons grandement nous renforcer. Notre groupe est déjà bien consolidé, l'objectif principal serait d'accueillir de nouvelles joueuses afin d'envisager plus sereinement le futur. » Et un jour monter en Pré-Régionale ? L'entraîneur ne l'exclu pas. A partir du moment où il n'y a pas descente, l'équipe ne peut que viser plus haut, sans pression. « Monter ? Pourquoi pas. Mais 2020-2021 sera une année de transition avec des résultats si possibles. Mais à très court terme, la montée n'est pas l'objectif principal. A l'heure actuelle tout du moins. Tout est envisageable avec nos qualités. Nous verrons, aussi, en fonction de nos adversaires. »

Hacot et Bourdeau se résument en deux passionnés qui aspireront, en premier lieu, à créer une belle entente et une bonne ambiance au sein du groupe accompagné de progression individuelles et collectives. « S'il y a des résultats ce ne sera que mieux. On s'amuse plus quand on joue bien et que tout le monde à un rôle à jouer. Intégrer toutes les filles, des plus anciennes aux nouvelles, à nos systèmes et notre jeu sera notre credo. » Le staff agira aussi en conséquence de beaucoup de dialogues et sera ouvert à toute discussion concernant le jeu. Un jeu qui devra en priorité rimer avec amusement tout en restant en cohérence avec le projet. Enfin, l'axe de la progression. « Le but des entraînements est certes de retrouver ses amies et de se défouler après nos journées bien remplies et un confinement très long. Mais c'est quand même plus sympa quand on voit une évolution sur ses performances en fin d’année. »

C'est donc un coach accompagné d'ambition et de beaucoup d'idées qui va arpenter les terrains de la division féminine à la rentrée. Lui-même ayant émis le souhait à Guillaume Uner, entraîneur général du club, de prendre en main cette équipe cette saison, marqué par une expérience fructueuse à Montceau-les-Mines il y a quelques années où, en tant qu’assistant coach des Cadette Région, il a décroché le titre. Bientôt une nouvelle ligne à son palmarès avec un groupe féminin ? 

Guillaume Uner ne demande pas mieux, mais il sait aussi que le club, en pleine progression depuis deux saisons, commence à se trouver à l'étroit entre ses murs. « Tant que l'on sera restreint au niveau du volume d'entraînement il ne sera pas facile de jouer sur tous les tableaux. La problématique restant les créneaux. Quant bien même, la section féminine fait partie des grosses satisfactions du moment. L'année prochaine sera la première où nous aurons une filière complète des U9 aux U15 avec un récent titre en U13 Départementale. Le secteur est en pleine expansion, avec la neuvième meilleure progression de la zone PACA en terme d'augmentation de licence. Nous gardons, pour le moment, la priorité à la formation. » 

Gardons le contact