"On s'est arrêté sur cette frustration"

Basket
Infos pratiques : 
  • 24/11/2020

Le championnat Pré-Nationale possède en lui une grande disparité en termes de matchs joués. Si les équipes du Var ont toutes, à l'exception de La Londe, disputées quatre rencontres, les formations du 06 n'en n'ont joué que trois, deux fois un seul comme la réserve du Cannet-Rocheville.

Seulement deux matchs disputés par Grasse en Pré-Nationale. Voici le maigre bilan des joueurs de Ghislain Fouillen : deux défaites. Le coach fait le point sur la santé de ses troupes.

Coach, comment vis-tu cette situation avec ton équipe ?

C'est très compliqué. j'en suis au point zéro. On est confiné, il fait froid et de plus en plus tôt. Les garçons travaillent tous. Du coup, actuellement, c'est bien difficile d'organiser quelque chose. Pourtant, en octobre, on tournait plutôt bien avec des séances en week-end mais aussi en milieu de semaine. Mais c'était très compliqué puisqu'il fallait à la fois trouver un terrain en extérieur et éclairé mais aussi réunir les garçons en même temps après leur travail. Quand il fait nuit à 19h et que tes gars terminent le boulot à 18h30 il faut s'adapter. Mais les conditions n'étaient pas idéales et puis faire de la piste à cette période...

Il faudra malgré tout sûrement y repasser ?

La piste ? En début de saison oui, pour la préparation estivale, mais là c'est plus compliqué. Mais si on reprend après les fêtes, je n'aurai pas le choix de passer par là car il faudra tout reprendre de zéro. Reprendre en hiver ne va rien arranger, il faudra vraiment qu'on ait la salle pour éviter les blessures. C'est ma crainte surtout après une si longue période d'inactivité conjuguée au froid. On verra si on peut reprendre ou non. Personnellement, j'en doute... Mis à part les jeunes, je ne suis pas très optimiste pour une reprise des seniors en salle malheureusement.

Comment vont les garçons ?

Ils ont hâte de se retrouver. On discute ensemble. Mais personne ne sait dire ce qui va être décidé. C'est le grand flou. Dans le meilleur des cas, je pense qu'on ne reprendra pas avant février. Pour cela il faudrait que les seniors puissent retrouver les salles début janvier et ça j'en doute. Par la suite, il faudrait au minimum un mois de préparation.

Penses-tu que tout ce qui arrive peut redistribuer les cartes ? On pense à ceux qui sont devant mais aussi à ceux qui sont derrière comme ton équipe...

Oui. Je pense à Fréjus qui était sur une très bonne dynamique. Il faudra pour eux la conserver. Et puis, pour certaines équipes comme la mienne, il faudra savoir enchaîner les matchs et même sans doute certains en semaine. Quoi qu'il advienne ce sera vraiment une saison très bizarre. Mais j'ai un groupe très motivé, assidu et qui s'entend très bien. Mais il faudra faire mieux quand on pourra reprendre.

Des regrets sur ton début de saison ?

On perd à Beaulieu (63-57 ; ndlr) alors qu'on a eu l'occasion de tuer le match. Face à Sanary (62-71 ; ndlr) j'ai vécu mon pire moment depuis que j'entraîne à Grasse. Pendant près de trente minutes, j'ai vu une équipe méconnaissable. A quatorze minutes de la fin de la rencontre, nous avions 25 points de retard. Puis, la lumière s'est allumée et l'équipe a affiché une grosse réaction. On est revenu dans le match mais en partant de beaucoup trop loin. Dans mon souvenir, on revient à quatre ou cinq points à vingt secondes de la fin. La saison s'est arrêtée sur cette frustration. A nous de corriger cela dès que possible. Mais, encore une fois, je ne suis pas très optimiste.

(Crédit photo : Prenateam)

Gardons le contact