Les Cagnois dans le vif du sujet

Basket
Infos pratiques : 
  • 02/08/2020

Il n'y aura qu'une seul et unique derby maralpin pour debuter la saison puisque pendant que Cagnes et Saint-Laurent s'affronteront, Menton ira à Tain l'Hermitage, Monaco recevra Lyon et Antibes accueillera Montélimar. Dès la deuxième journée, Antibes mettra le cap vers l'est : à Menton.

Pour une seconde année consécutive en Nationale 3, Cagnes-sur-Mer s'avance avec le retour de Pierre de Marchi sur son banc. Un derby de feu s'annonce pour débuter la saison.

« Rien ne sert de courir il faut arriver à point. » Voici la ligne de conduite, désormais bien connue, de Pierre de Marchi pour ce qui est de la préparation physique de ses différentes équipes seniors. Il ne dérogera pas à sa règle en ne reprenant que le 10 août avec Cagnes-sur-Mer et seulement trois matchs amicaux. Son championnat Nationale 3, qui reprendra le 19 septembre, lui a réservé un sacré hasard en guise d'ouverture : un déplacement à Saint-Laurent du Var. « Une belle surprise que je n'aurai imaginé », confie t-il à www.magsport06.fr. Un premier derby maralpin dans ligné de ceux auxquels on vibre depuis des années. Si, un temps, Monaco ou Cagnes-sur-Mer ont pu faire l'ascenseur avec la Pré-Nationale, leur présence avec Monaco, Menton et plus récemment la jeune formation d'Antibes, font cumuler les rencontres grisantes. 

Ce premier round ne manquera pas de piquant avec deux formations qui se sont renforcées ; notamment Saint-Laurent du Var. En immense difficulté – le terme est faible – depuis trois saisons dans ce championnat mais toujours sauvée des eaux pour se maintenir, l'équipe d'Alan Séméria a effectué un recrutement de qualité : reste à savoir si la traditionnelle mayonnaise trouvera sa bonne recette. « Dès le début, nous allons nous rendre dans l'antre d'une équipe au recrutement estampillé Nationale 2 avec des cadres tel Monge, Arrieta et le jeune Drozière qui ont porté l'équipe la saison dernière. Pas de tâtonnement donc, ni pour mes hommes, ni pour moi. » L'ancien entraîneur Laurentin n'a d'ailleurs pas loupé de cocher le match retour qui aura lieu... le 9 janvier ! « Deux beaux derbys dans des contextes bien particuliers. » 

Pour le détail, satisfaction du coach, il recevra cinq fois sur la phase aller pour six au retour. « A la trêve de Noël nous pourrons déjà faire un premier bilan et se fixer les objectifs en conséquence. Sportivement je ne connais pas précisément toutes les équipes néanmoins à la vue des diverses informations glanées ici et là il me semble que le niveau et la densité seront très relevés. Qui plus est, la distanciation géographique des diverses équipes de notre poule rappelle inéluctablement la découpe d'une poule de quatrième division. » 

D'ailleurs, cette décomposition oblige le technicien à se poser une question. « Si je suis satisfait de me rendre dans le Lyonnais sept fois, pourquoi une telle découpe au regard du contexte actuel ? Les diverses conséquences collatérales du Covid 19 sur le sport amateur ne sont pas encore visible. » Et quand on sait que Bandol, Fos, Aubagne ou encore Ail de Rousset sont dans le Poule B il y matière à réfléchir. « J'aurais plutôt imaginé que dans notre cas, économiquement, géographiquement et à la vue des règles sanitaires instaurées par la République, toutes ses équipes évoluent avec les voisins du 06. » Le FFBB en a décidé autrement et le budget déplacement des formations maralpines restera donc assez conséquent. Premier de ces voyages pour Cagnes-sur-Mer le 3 octobre à Tain-l'Hermitage. 

(Crédit photo : Juliette Benard)

Gardons le contact