Il y aura un précédent Maralpin

Autre
Infos pratiques : 
  • 23/02/2021

Suite aux dernières décisions dans le 06, une nouvelle question majeure va se poser, comment organiser des championnats amateurs viables si chaque département se retrouve confronté à des mesures sanitaires différentes les uns des autres ?

Des nouvelles mesures restrictives dans le département privent les seniors, pour un minimum de deux semaines, des regroupements en extérieur le week-end. Ce n'est que le début des ennuies pour les différentes fédérations. 

Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le Prefet des Alpes-Maritimes, suite à la visite d'Olivier Véran à Nice il y a quelques jours, a décidé de mettre en place des mesures restrictives de déplacement ciblées sur une zone géographique, en l'occurrence, notre littoral maralpin. Le couvre-feu de 18h00 - qui est rentré dans notre quotidien depuis bientôt deux mois reste en vigueur - est rejoint par un confinement de vendredi 18h00 et à lundi 6h00 pour les deux prochains week-ends. Pour les sportifs, notamment les seniors, ces deux périodes confinées sont des occasions en moins de se retrouver et de s'entraîner, autant que faire se peut, en extérieur. Il y a malheureusement fort à parier que ce type de mesure soit prolongée.

Cette nouvelle donne lance aussi un signal fort aux différentes Fédérations. Il y a quelques jours, les FFBB et FFVB ont communiqué sur une résolution simple : l'envie de tout faire pour éviter un arrêt de la saison. Sauf que voilà, ces restrictions sanitaires ciblées vont renforcer les inégalités entre des équipes participant à un même championnat. On pense bien évidemment aux divisions de Nationale 2 et 3. Mais ce sera aussi le cas pour des divisions plus modestes. En Régionale 2 Masculine de basket-ball, soit la septième division, des équipes du 06 côtoient des formations du 83 et même du 13. Par exemple, Menton et le club des Golgoths 13, domiciliés à Aix-en-Provence, sont séparés de plus de 200 kilomètres et jouent pourtant l'un contre l'autre.

Si les fameuses frappes chirurgicales sont utilisées désormais, il y a fort à parier qu'il sera impossible pour différentes équipes d'être, au même moment, dans les mêmes situations. Et que dire de la N3F de volley-ball où le Cannet-Rocheville affronte Saint-Etienne. Dans une même poule, lors d'une même semaine, trois équipes pourront ainsi se retrouver l'une en couvre-feu à 18h00, l'autre avec une interdiction des seniors de s'entraîner en salle et une troisième en confinement total ou partiel comme actuellement dans le 06. Un casse-tête infini. Souvenez-vous des complications d'octobre 2020 lorsque le Var pouvait s'entraîner en salle mais pas les Maralpins. Des matchs s'était alors tenus entre formations n'ayant pas la même préparation, la Ligue PACA de basket allant même jusqu'à signifier à l'époque que le fait de ne pas pouvoir s'entraîner n'était pas un motif de report. Bon courage.

(Crédit photo : Virginie Duranton)

Gardons le contact