Par Sudeast Info
Handball : En N2M, les derbies maralpin attendront

La Poule 8 de N2M reprendra les 11 et 12 septembre. BTP Nice recevra Guilherand Granges, Monaco accueillera Saint-Raphaël et en terre niçoise, le Cavigal Nice verra arriver Chateauneuf. Il faudra attendre la sixième journée pour qu’un derby ait lieu : Monaco ira Pasteur, affronter le Cavi.

Basket : Viale entre préparation et incompréhension
L'entraîneur de la PNF du Cavigal Nice connaît son adversaire pour la coupe PACA, mais la date le surprend.
Volley : VBSL repart en RM avec Frager
Christophe Frager, entraînera à la rentrée en Régionale Masculine Laurentine, qui sera la réserve de la Nationale 3 de Pascal Drouot.
Volley : Retour en PNF pour le Cannet
Volontairement, le Cannet-Rocheville a choisi de ne pas faire repartir son équipe n°3 senior en Nationale 3, mais en Pré-Nationale. Explications.
Handball : Ondono veut se relancer
La jeune pivot fait son retour à Antibes, en Nationale 2, après une saison difficile mais enrichissante en D2F.
Handball : OGC Nice en amical le 6 août

L’OGC Nice Handball, qui évolue en Ligue Butagaz Énergie, la première division féminine, débutera sa campagne de matchs amicaux le 6 août prochain, à domicile, contre son homologue de l’élite, Plan-de-Cuques.

Basket : La reprise dans moins de deux mois

C’est une indiscrétion www.magsport06.fr, les championnats Pré-Nationale Masculin et Régionale 2 Masculin vont reprendre le week-end du 18 et 19 septembre. Le reste des divisions régionales devraient débuter une semaine plus tard.

Volley : Des retrouvailles d’entrée de jeu

Dès la première journée, le 3 octobre, aura lieu un derby entre Cannes et le Cannet. « Les équipes vont être renouvelées mais les derbies contre Cannes ont toujours un saveur particulière », confie à www.magsport06.fr Rayna Minkova, la coach cannetanne.

Basket : Grasse amoindri mais compétitif
Entre ses seniors et ses U18 PACA, Jérémie Bonelli ne va pas s'ennuyer à Grasse.
Volley : La R2F d’Antibes recherche une centrale
L'entraîneur de la R2F antiboise cherche à compléter un effectif qui sera à l'image d'un double capitanat.

Le championnat N3M attend le coup de pistolet

Ecrit par Martial Hespel

Le 3 octobre prochain sera donné le départ du championnat N3M. Aussi indécis que jamais après une coupure interminable.

La composition, ainsi que le calendrier de la Poule 8 de N3M sont connus. Plus que jamais, elle sera très locale, excentrée, sur l’extrême sud-est.

Onze équipes sur la ligne de départ, six des Alpes-Maritimes, deux du Var, deux des Bouches-du-Rhône, avec, enfin, la réserve d’Ajaccio. Les derbies maralpins seront ainsi très nombreux et si c’est Mandelieu qui a tiré en premier le ticket de l’exempt et que Cannes ira à Aubagne, la saison débutera fort avec, le 3 octobre, deux oppositions entre Mougins et Cagnes-sur-Mer ainsi que le déplacement de Saint-Laurent à Antibes. Prévu le 8 mai, l’ultime journée ne prévoit aucun derbies, chacun aura son destin en main de son côté, sauf les Laurentins qui seront exempts et qui auront terminé leur saison une semaine plus tôt à Fréjus.

Un championnat passionnant, difficile et sujet à différentes variantes va se présenter. C’est une lapalissade, mais hormis un retour éclair à la compétition en septembre 2020, ces équipes n’ont plus joué depuis février 2020, ainsi, des groupes d’expérience ont pris de l’âge, certains ont arrêté et le recrutement, avec cette incroyable concentration d’équipes du même niveau dans un secteur géographique si réduit est compliqué. Les centraux, passeurs et autres pointus sont des denrées rares. Avec quatre journées à disputer dès le mois d’octobre, une première hiérarchie peut-elle rapidement se dessiner ?

Plus que jamais, il faudra se méfier des formes et méformes en seconde partie de saison. Alors que la compétition a été réduite à néant pendant dix-huit mois, aucune vérité n’aura sa place, sur du long terme, dans ce championnat. Sans compter d’éventuelles blessures à des postes clés qui peuvent tout remettre en cause et mettre à mal l’équilibre d’un groupe. Seul le champion de cette Poule à onze montera en Nationale 2. Quant à la relégation, elle concernera les trois derniers de la troupe. Il ne faudra pas traîner en route… Notons enfin qu’il n’y aura aucun changement sur les six bancs maralpin, excepté le retour en poste de Pascal Drouot à Saint-Laurent.



Voir plus d'articles de la même catégorie