Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le championnat N3M attend le coup de pistolet

Ecrit par Martial Hespel

Le 3 octobre prochain sera donné le départ du championnat N3M. Aussi indécis que jamais après une coupure interminable.

La composition, ainsi que le calendrier de la Poule 8 de N3M sont connus. Plus que jamais, elle sera très locale, excentrée, sur l’extrême sud-est.

Onze équipes sur la ligne de départ, six des Alpes-Maritimes, deux du Var, deux des Bouches-du-Rhône, avec, enfin, la réserve d’Ajaccio. Les derbies maralpins seront ainsi très nombreux et si c’est Mandelieu qui a tiré en premier le ticket de l’exempt et que Cannes ira à Aubagne, la saison débutera fort avec, le 3 octobre, deux oppositions entre Mougins et Cagnes-sur-Mer ainsi que le déplacement de Saint-Laurent à Antibes. Prévu le 8 mai, l’ultime journée ne prévoit aucun derbies, chacun aura son destin en main de son côté, sauf les Laurentins qui seront exempts et qui auront terminé leur saison une semaine plus tôt à Fréjus.

Un championnat passionnant, difficile et sujet à différentes variantes va se présenter. C’est une lapalissade, mais hormis un retour éclair à la compétition en septembre 2020, ces équipes n’ont plus joué depuis février 2020, ainsi, des groupes d’expérience ont pris de l’âge, certains ont arrêté et le recrutement, avec cette incroyable concentration d’équipes du même niveau dans un secteur géographique si réduit est compliqué. Les centraux, passeurs et autres pointus sont des denrées rares. Avec quatre journées à disputer dès le mois d’octobre, une première hiérarchie peut-elle rapidement se dessiner ?

Plus que jamais, il faudra se méfier des formes et méformes en seconde partie de saison. Alors que la compétition a été réduite à néant pendant dix-huit mois, aucune vérité n’aura sa place, sur du long terme, dans ce championnat. Sans compter d’éventuelles blessures à des postes clés qui peuvent tout remettre en cause et mettre à mal l’équilibre d’un groupe. Seul le champion de cette Poule à onze montera en Nationale 2. Quant à la relégation, elle concernera les trois derniers de la troupe. Il ne faudra pas traîner en route… Notons enfin qu’il n’y aura aucun changement sur les six bancs maralpin, excepté le retour en poste de Pascal Drouot à Saint-Laurent.



Voir plus d'articles de la même catégorie