Par Sudeast Info
Handball : Antibes à la guerre sans Giusta
Manon Giusta quitte à nouveau la scène. Une nouvelle opération à l'épaule l'attend, elle qui a fait tant de bien à la PNF antiboise en début de saison.
Handball : Gallice et le Cros sans pause
Bientôt trois mois après le début de sa préparation estivale, la PNM du Cros-de-Cagnes n'a joué que trois matchs. Le coach Raphaël Gallice attend, enfin, de voir les matchs s'enchaîner.
Handball : Grasse bascule en tête
Retrouvera t-on Grasse en Nationale 2 la saison prochaine ? La N3F du coach Dalmasso ont envoyé un sérieux signal à Cagnes-sur-Mer.
Handball : le HBMMS piaffe d’impatience
Avec seulement trois matchs disputés, la PNM du HBMMS patiente avant de réellement lancer sa saison. La réception du Cros va t-elle permettre de se rassurer ?
Handball : le BTP est en avance
Le bilan de début de saison de la Pré-Nationale du BTP est excellent. Invaincu après cinq journées, le groupe de Ziane Elfraihi est en avance sur son tableau de marche.
Handball : Antibes, contre les éléments
Avec la venue de Nîmes, pour le compte de la cinquième journée de N1M, Antibes tentera de résoudre l'équation pour s'imposer. Diminué, il faudra lutter.
Basket : Saint-Laurent tient son rang
Grâce à deux succès acquis à domicile, la N3M du SLB prouve à chacun qu'elle sera bien dans la course aux accessits cette année.
Basket : Grasse se lance « enfin »
Ce week-end, à l'occasion de la 3e journée de PNM, Grasse a décroché son premier succès, un moment important pour Joseph Galas et ses hommes.
Volley-ball : Cannes ne manque son entrée
Trois points. Ce qui est pris n'est plus à prendre. La jeune équipe de Cannes a réussi ses débuts en N3M.
Volle-Ball : Que peut jouer Antibes ?
Pour son entrée en N3M, Antibes a peiné à exister contre Saint-Laurent (25-20 25-16 25-14) et va devoir réagir rapidement même si le calendrier ne lui permet pas encore.

Vive l’apprentissage

Ecrit par Martial Hespel

La N2F d'Antibes a connu une entrée en matière mitigée à Bouillargues. Il faudra plus de régularité ce week-end face à la Ciotat.

Deux mi-temps, deux visages. Ou plutôt, un adversaire qui s’est réorganisé à la pause défensivement. C’est bien dans ce domaine que le fossé s’est creusé dimanche entre Bouillargues et Antibes à l’occasion de la première journée de Nationale 2. Pour se préparer, si le groupe de Davor Brkljacic a enchaîné les matchs amicaux et les adversaires, une seule formation était au niveau de ce premier round : la N1F de l’OGC Nice. La marche fût rude sur une heure.

Pourtant, les deux formations seront au coude à coude toute la première mi-temps. Chaque action étant un combat. Les filles de Stéphanie Defoin, gardienne, mèneront à la pause 18 à 19. Et puis le tunnel. Sans fin. Dix minutes plus tard, le tableau affiche un cinglant 26 à 20 pour se figer à 39 à 28. Des regrets, mais du réalisme pour l’entraîneur qui est exprimé sur le site internet officiel du club. “Bouillargues est une belle équipe pleine de filles intéressantes et très physiques. Un gros tiers de ce groupe tourne à au moins 180 cm. Ça court et c’est bien supérieur aux autres équipes de Nationale 2 qu’on a pu rencontrer en amical.”

Mais le technicien sait que son groupe a tout l’avenir devant lui et que sa jeunesse sera un atout. Même sa gardienne (9 arrêts), 40 ans, n’ira qu’en progressant, de retour après une grosse dizaine d’année hors des terrains. Sans oublier que l’intégralité de la préparation s’est effectuée sans Saint-Claude. Alors, le positif, rien que le positif et la compréhension. “Nous avons réalisé une excellente première période mais le changement de défense de l’adversaire au début de la deuxième mi-temps nous a déstabilisé et ça, dès cette semaine, on le corrige, car nous ne l’avions pas encore travaillé. Du, coup c’est en attaque que nous avons perdu le fil du match. Ce qui a résulté par beaucoup de buts encaissés sûr le jeu rapide. Mais aussi en défense un peu par dépit, un peu physiquement.”

Malgré leur jeunesse et l’absence de certaines joueuses – Giusta ou encore Sotto – qui ont plus d’expérience qu’attend Brkljacic, le groupe a réagi avec maturité. De la déception bien sûr, il en faut, mais beaucoup de positivisme. “Sur le chemin du retour, ça allait. Il n’y avait pas de raison de pleurer non plus. On s’est prouvé être capable de rivaliser avec une belle équipe, qui joue ensemble depuis beaucoup plus longtemps que nous dont plusieurs filles s’entraînent avec la D2F.” Beaucoup de travail cette semaine et de paroles pour appuyer sur ce qui a fonctionné et corriger les erreurs. “Je vais me concentrer sur les améliorations de notre jeu : défensif et offensif. Cela doit nous apporter la victoire.”

Mention spéciale à Stéphanie Defoin, gardienne, qui, arrivée au milieu de l’été – son portrait – a retiré une belle épine du pied au club. Elle fait le job, avec ses qualités, ses lacunes mais surtout avec un état d’esprit irréprochable et un investissement sans faille. “Elle est très courageuse et fait ce qu’elle peut. Je la remercie au nom de toute l’équipe et du club. Elle est exemplaire alors qu’elle n’a pas toujours été aidée par sa défense. Je sais qu’elle fera de mieux en mieux avec cette volonté d’aider.”

Rendez-vous à 18h00 samedi pour le retour à Saint-Claude et un coup d’envoi de la deuxième journée contre La Ciotat. Un match à gagner impérativement pour les Antiboises face à une formation qui a peiné à exister à domicile contre le BTP Nice (18-37). Histoire, tout de suite, de conserver plus que son destin en main et éviter le doute.



Voir plus d'articles de la même catégorie