Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Villeneuve n’a pas dit son dernier mot

Ecrit par Martial HESPEL

Conscient que Antibes et le BTP Nice seront difficiles à aller chercher, le coach Philippe Maurelli ne lâche pas la pression sur son groupe et compte jouer les troubles fêtes jusqu’au bout.

Après neuf journées en Nationale 3, Villeneuve-Loubet n’est que huitième. Ambitieux, le groupe Philippe Maurelli a laissé quelques précieux points en route. Notamment très récemment avec un nul contre Prades-le-Lez et deux défaites à Nice et à Antibes. Un net recul du coup au classement, alors que le VLHB restait sur trois succès. « On était sur un bon rythme. L’équipe commençait à prendre ses marques et puis deux choses sont venus bouleverser un peu cet équilibre », souligne l’entraîneur à www.magsport06.fr. Tout d’abord les attentats de Paris. Le déplacement à Prades a été décalé du 14 au 29 novembre. Manque de chance pour le VLHB, deux joueurs étaient absents sur ce match pour impératifs professionnels. 

« On a du bricoler. Ça s’est ressenti dans notre jeu d’attaque. » Villeneuve-Loubet va marquer en effet son premier but à la dixième minute pour égaliser à 1-1. « Les défenses ont pris le dessus. » Score final 14-14. Une déception malgré tout pour le VLHB qui menait 11-13. Derrière il a fallu enchaîner avec un déplacement à Antibes pour le derby, puis la réception du leader, le BTP Nice. « Face à eux les absences se sont fait ressentir par le manque de rotation afin de pouvoir économiser mes cadres et permettre aux jeunes de prouver leur envie de participer au projet. Ce sont deux équipes avec beaucoup d’individualités capables de faire la différence et physiquement cela s’est ressenti. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs dans tous les plans sur ces deux derbies. Ce n’est pas passé très loin pour nous de les accrocher ou de les battre. » Un symbole ? Le VLHB a réalisé une excellente première mi-temps à Antibes, menant 6-10 grâce à un Julien Lasserre très adroit à 7 mètres et aux arrêts bien sentis de Saaidi. Mais au fil du match, Antibes va faire la différence pour s’imposer dans une ambiance de feu (25-20). Rebelote contre Nice où le score est parlant en début de match (5-1). Mais de minute en minute, le match va se durcir et malgré l’expulsion directe gardien niçois Richard Balland-Roche, tôt en seconde mi-temps, Nice va, comme souvent, tenir dans le money-time pour s’imposer d’une petite longueur (24-25).

Mais malgré un comportement plus qu’honorable, le bilan de Villeneuve-Loubet est pile à l’équilibre avec quatre victoires, quatre défaites et un nul. « Il y a plein de potentiel chez cette équipe et c’est ce qui m’a attiré le plus. Le bilan est équilibré mais cela ne nous suffit pas. On veut jouer le haut de tableau car les matchs deviennent plus intéressants lorsque tu joues les meilleures équipes et que tu tentes de les battre. » Si le BTP Nice s’est donné un certain avantage pour jouer la montée, derrière c’est encore très serré, même si Antibes semble avoir mis un sacré rouleau compresseur en route. Pour rappel, le champion monte directement en Nationale 2, le deuxième un barrage, là où Antibes a échoué en fin de saison dernière. Il faudra que chacun gère du mieux possible la longue trêve imposée puisque le championnat ne reprendra que le 30 ou le 31 janvier selon les matchs. Pour Villeneuve-Loubet, ce sera le 31, à Ajaccio, la lanterne rouge. 

Car, même s’il faut respecter toutes les équipes, le VLHB n’a toujours pas affronté l’équipe qui a tout perdu depuis le début de saison. « On verra à la reprise comment l’équipe reprendra le championnat mais beaucoup de choses découleront de la gestion de cette grande trêve. Il y aura certainement quelques surprises d’entrée de reprise de championnat… » Pour Maurelli, le BTP Nice est devenu favori grâce à une qualité de groupe et son jeu collectif. « Mais connaissant Xavier Vouillot (Le coach niçois ; ndlr), cela ne m’étonne pas, c’est comme pour nous, l’individu au service du collectif. » Maurelli n’hésite pas à qualifier « d’ogre » l’équipe d’Antibes avec « son recrutement XXL mais plutôt porté sur l’addition d’individualités. »

« Nous on se place là juste derrière eux à l’affut en attendant patiemment que notre collectif trouve son rythme. Donc le barrage on verra bien même si tout à l’air d’être déjà décidé je pense que l’équipe sera prête à jouer les troubles fêtes. » Il reste onze matchs à Villeneuve-Loubet à disputer. Dont les deux face à Ajaccio et surtout sept à domicile. « A nous de tout suite recoller au peloton de tête et ensuite donner du spectacle à nos supporters afin de créer l’engouement que peut générer cette équipe. » Le 28 mai, lors de l’ultime chapitre, Villeneuve-Loubet ira à Corte, actuellement troisième du championnat. Un match, Maurelli ne le cache pas, si son équipe s’est montrée intraitable à la maison, qui peut s’avérer être décisif dans la course au barrage. Mais pour cela, il faudra compter sur une baisse de régime de Nice ou d’Antibes. « Tout le monde est opérationnel donc on va profiter des vacances pour se ressourcer et ensuite on reprendra le 4 janvier avec quatre entrainements par semaine. On devrait jouer deux ou trois matchs amicaux mais j’attends la confirmation… »



Voir plus d'articles de la même catégorie