Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Viale veut garder le cap au Cavigal

Ecrit par Martial HESPEL

Nouvel entraîneur cette saison de la PNF du Cavigal Nice, Sébastien Viale tente de ne pas se laisser envahir par la sinistrose ambiante et veut rester positif. 

Chacun est aujourd’hui, en ce premier jour de l’année, dans l’attente d’une confirmation ou d’une infirmation de la mise en place d’un couvre feu dès 18h00 en terrain maralpin. Une décision qui réduirait à néant les possibilités pour les seniors, tant bien que mal, de se retrouver en extérieur afin de conserver une condition physique digne de ce nom. Mais pour Sébastien Viale, nouvel entraîneur cette année de la réserve du Cavigal Nice en Pré-Nationale, cela n’aurait que peu d’impact. 

Avec son assistant Titouan Kerbirio, avec qui il n’est pas avare d’échanges et de discussions, un programme avait déjà été mis en place. « Nous avions préparé aux filles une continuité de travail sur la période de novembre puis de décembre. Entre-temps, nous avions eu l’accord de pouvoir utiliser la piste les dimanches matins. Ainsi, si le couvre feu est avancé à 18h au lieu de 20h, cela n’affectera pas la planification jusqu’au 20 janvier sachant que notre seule pratique reste le dimanche », explique Viale à www.magsport06.fr. En attendant, l’entraîneur échange avec ses joueuses, le lien reste présent. « On discute des nouvelles mais tout cela reste très basique. Nous ne sommes pas décisionnaires. On observe et on vit au jour le jour ! On planifie avec Titouan et si on doit apporter des modifications on le fait. » L’histoire n’aura donc été fleurie que par deux matchs officiels en septembre. Une défaite en coupe PACA contre Martigues et un premier succès en championnat face à Monaco. Elle avait officiellement débuté le 30 juin. Un seul entraînement à l’époque, peu de joueuses présentes.

Le temps en guise de réussite. « J’ai contacté toutes les joueuses pour échanger sur quelques questions nécessaires. Être coach, c’est passer du temps sur le terrain mais aussi ne pas compter le travail que tu fais chez toi afin de les mettre dans de bonnes conditions et surtout de connaître l’entourage de chacune d’entre elles, surtout quand tu arrives au dernier moment. » La reprise s’est effectuée début août. « Juste avant notre unique match de championnat disputé, contre Monaco, j’ai su qu’on ne pourrait plus ensuite s’entraîner dans la salle mais j’ai pris le soin de ne pas en tenir informé les filles pour qu’elles puissent évoluer sans arrières pensées. » Par la suite, en octobre, le groupe niçois a continué de se réunir en extérieur malgré de durs revêtements qui ont mis à mal les articulations.  

La suite n’en reste pas moins floue. Incertaine. Est-il encore légitime d’y croire ? La saison 2020-2021 a-t-elle un sens ? Ne vaudrait-il pas mieux tout annuler dès maintenant et déjà se tourner vers septembre ? Sébastien Viale a sa réponse. « Quand on est compétiteur, il faut toujours y croire. Mais j’avoue être perplexe concernant certaines mesures avancées par la FFBB il y a quelques semaines. Lorsque j’ai entendu une reprise en salle le 20 janvier pour le retour des matchs trois semaines plus tard avec un enchaînement des rencontres intensif, j’ai trouvé cela insensé. Il ne faut pas oublier qu’on risque de se retrouver dans la même situation qu’en septembre et en octobre avec des mesures différentes selon les régions notamment lorsque le Var pouvait s’entraîner mais pas le 06 ou encore le 13. N’oublions pas qu’il y a quelques semaines, pour les instances, l’important était de jouer quoi qu’il en coûte alors qu’il y avait une réelle inégalité d’un département à un autre. C’est ingérable. »

Pour l’entraîneur, stopper une pratique du basket en semaine c’est 80% des capacités en moins. Ainsi, pour le technicien, le calcul est vite fait. « S’il y a reprise, il va y avoir des blessures, même si on sera sur de la progression linéaire, cela va être catastrophique, c’est pour cela que même si tu fais une autre activité physique que le basket en attendant, ce sera un bonus. » Il faudra donc être patient pour mener à bien le projet pour lequel Viale à rejoint Nice. « Alexandre Michaïloff (Entraîneur de la Nationale 1 ; ndlr) m’a parlé d’un projet sur deux ans pour monter en Nationale 3. Bien entendu qu’avec la situation actuelle, tout est en suspens. Avec la pandémie, nous n’avons pas encore abordé l’avenir. On ne sait même pas si la saison 2020-2021 aura un terme. Mais je compte bien entendu continuer le travail mis en place car le basket féminin m’intéresse beaucoup. »



Voir plus d'articles de la même catégorie