Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Viale prend les commandes

Ecrit par Martial HESPEL

Sébastien Viale est le nouvel entraîneur de l’ERF du CTBB Nice. Un nouveau cycle qu’il faudra bien négocier après le titre de champion et la non montée en NF3. 

Il y a un mois le CTBB Nice a remporté le titre en Excellence Régionale Féminine au terme de play-offs exceptionnelles (5v ; 1d) malgré un groupe fortement diminué. Quelques heures plus, le club a confirmé ce qu’il avait déjà laissé entendre, il ne montera pas en Nationale 3. Alors, Geoffrey Benmergui, et c’est tout à fait respectable, a décidé de passer la main après un an sur le banc. On peut légitimement comprendre qu’il est difficile de repartir pour une saison, dans la même division, là où on vient de terminer champion. Le club a choisi une solution interne pour le remplacer en la personne de Sébastien Viale. Comme Benmergui il est arrivé au début de la saison dernière au club, lui pour entraîner l’équipe Juniors garçons Ligue Côte d’Azur. « C’est un challenge dans le sens où les dirigeants me dont confiance. Par le passé j’ai été assistant en NF3 et NF2. Donc le mot travailler ne me fait pas peur », explique Viale à www.magsport06.fr. Ce dernier, présent donc au CTBB depuis moins d’un an, a pour ambition à faire avancer le club, bien entendu avec l’ERF, mais pas que puisqu’à « partir du mois de septembre j’aurai en charge la formation du mini basket. »

« On sera attendu sur toute la saison »

Le défi s’annonce intense pour Viale. Reprendre une équipe championne en titre n’a rien d’anodin. « Une pression ? Oui et non. Quand on est compétiteur on veut toujours aller le plus haut et le plus loin possible. » Pour décrocher des résultats positifs, le technicien sait sur quoi s’appuyer. « L’an dernier le groupe a montré des valeurs humaines. Sans volonté et sans état d’esprit, on ne peut pas avancer. On sera attendu sur toute la saison car les équipes voudront nous battre. Une année sur l’autre il peut y avoir des changements donc il faudra qu’on soit conscient de notre équilibre de jeu. » Le marché des transferts est en pleine mutation il est donc encore trop tôt pour connaître la composition de l’effectif niçois mais selon nos informations, cinq joueuses de la saison dernière auraient prolongé pour une saison dont Rachel Rimbourg et Emilie Jourdan. « La période de mutation est d’un mois au lieu de quinze jours par le passé. Il peut se passer encore des événements. Il faut être prudent », conclu Viale.

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie