Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Vence, toujours à quai, mais…

Ecrit par Martial HESPEL

Comme prévu, le début de saison de Vence n’est pas une réussite en Pré-Nationale Masculine. Un nouveau groupe, mais des absents, un calendrier terrible… Patience…

Quatre matchs, quatre défaites. Bon. C’est un fait. Le bilan est là pour la Pré-Nationale Masculine de Vence, qui tient son maintien à ce niveau grâce au fait que Grimaud / Sainte-Maxime ait décidé cette saison de ne pas repartir dans la division. Sportivement, le VBC devait descendre. 

Le début de saison est donc mauvais sur le plan comptable. Mais, il faut le dire, faire mieux aurait été bien compliqué. Oui, l’équipe a des regrets sur sa première défaite contre Sophia (93-76). Mais ensuite, contre Nice (77-95), Monaco (106-51) et enfin Golfe-Juan / Vallauris (59-81), il n’y avait rien à faire. « On savait très bien que notre championnat commencerait réellement dimanche prochain au HTV (8 novembre ; ndlr) même si on aurait pu espérer faire mieux à Sophia. On a su faire le dos rond et aujourd’hui tout le monde est toujours motivé pour avancer ensemble », prévient Guillaume Soares, le Capitaine vençois. 

« Il nous faut du temps »

Outre le calendrier, l’effectif est endolori. A tel point que Ivanes Counali, l’entraîneur, qui avait prévu de ne plus jouer cette année, a du colmater les trous sur le terrain. Maxant Couraut, l’intérieur, s’est blessé lors du premier match de préparation : fissure osseuse au niveau de la cheville. Il devrait revenir en décembre. Walid Khelifa, l’une des recrues, est arrivé avec une suspension à purger en raison de plusieurs techniques reçues la saison passée. Il a donc disputé son premier match contre Golfe-Juan, à l’occasion de la quatrième journée. Ajoutez à cela des absences de dernières minutes pour des raisons personnelles, Vence s’est retrouvé avec six joueurs à Monaco, d’où l’écart énorme de 55 points.

« Contre Golfe-Juan, nous avons tenu un quart temps (17-17) avant de prendre l’eau dans le deuxième. On rentre à la mi-temps avec vingt points de retard. Golfe a su préserver son avance. Nous sommes revenus à -12 au début du quatrième quart ;  pas plus proche. Golfe est pour moi en dessous du niveau de Monaco et Nice, mais c’est une équipe qui joue un basket propre et très cohérent. On sent la patte d’Alan (Séméria l’entraîneur ; ndlr) qui est pour moi un des meilleurs coachs de la division. »

Un nouveau championnat va donc débuter dimanche pour Vence. Attention, ce coup ci, on sera moins indulgent si le compteur ne décolle pas dans les journées à venir. Mais pour le meneur de l’équipe, ce programme d’octobre est – exceptés les défaites – une bonne chose. « Jouer les gros en début de championnat était très bon pour nous car nous n’avons pas pu avoir nos deux intérieurs titulaires (Couraut et Khelifa ; ndlr). » Autrement dit, pour les confrontations directes pour le maintien, Vence aura plus de capacités pour se défendre. « L’équipe est en complète reconstruction et il nous faut du temps pour travailler et exploiter notre potentiel. » En effet, du groupe de la saison passée, il ne reste que quatre joueurs, plus deux garçons qui jouaient en réserve. « Le groupe est très sain, les recrues se sont très bien acclimatées, les anciens revenus aux affaires font beaucoup de bien. Maintenant il faut gagner pour remonter le moral des troupes et repartir vers l’avant. Pour le moment on ne tire pas la sonnette d’alarme. On sait que nous sommes dans une saison de transition. » Vence n’a encore jamais joué au complet.

« Les dirigeants nous soutiennent »

Alors, dimanche à partir de 13h15, le déplacement au HTV s’annonce très important dans la lutte pour le maintien car les deux équipes sont à égalité de points. « On y va pour gagner et lancer une dynamique positive. Le mois de novembre sera capital. Il faut se rassurer et récolter les fruits de notre travail. Je reste très confiant pour la saison. Nous avons un groupe avec le potentiel de se maintenir sans souci si les blessures nous laissent tranquilles et que le groupe reste solidaire comme à l’heure actuelle. » 

« Les joueurs sont investis et nous communiquons beaucoup ensemble pour progresser. Les dirigeants nous soutiennent et sont toujours avec nous. Lorsque tout le monde sera là et que chacun aura trouvé sa place au sein de l’effectif, on pourra montrer nos qualités de vitesse et d’adresse, notamment comme face à Nice avec 55 points marqués en deuxième mi-temps. » Le championnat est prévenu. Méfiez vous des apparences…

(Crédit photo : Stéphanie Avenia)



Voir plus d'articles de la même catégorie