Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Vallauris réécrit le livre

Ecrit par Martial HESPEL

Bien que ne jouant pas officiellement la montée, la PNF de Vallauris peut difficilement cacher désormais ses capacités à jouer le titre. Son dernier match est évocateur.

Nous allons assister à une fin de championnat PNF palpitante ! Alors que les cartes semblaient jouées avant le week-end dernièrement écoulé, tout est relancé. Vallauris est allé s’imposer 33-37 chez le leader, Val d’Argens. Dans le même temps, le BTP Nice a gagné. Résultat des courses, les Varoises possèdent 38 points, les Niçoises 37 et les Vallauriennes 36. A quatre journées de la fin de saison, tout est jouable. Oui mais, me direz-vous, Vallauris a le goal-average négatif sur ses deux adversaires. Oui mais Val d’Argens et le BTP Nice doivent encore s’affronter. Des points vont se perdre en route. Quant à Vallauris, il faudra en cette fin de saison écarter Les Collines, véritable épouvantail de cette deuxième partie de championnat. Vous avez tout suivi ? En tout cas, chez www.magsport06.fr, on adore ça. Jusqu’au 6 mai, le championnat PNF est partie pour ne laisser personne indifférent. Comme ce fût le cas de cette victoire de Vallauris infligeant au leader sa première défaite à Cavalier.

Et si depuis le début de saison Mourad Bouya, coach de Vallauris, se refuse à dire qu’il joue la montée, comment a t-il préparé ses filles pour ce match au sommet ? « Mourad ne nous a pas mis la pression. Il nous a bien préparé durant les entraînements précédents et nous a dit que c’était un match où nous devions travailler et faire preuve de rigueur », explique à www.magsport06.fr Ophélie Bel (Photo) qui marquera quatre buts durant la rencontre. Et en première mi-temps, les deux équpes ne vont jamais se quitter, Joan Brest incrit un dernier but pour égaliser à 18-18 à la pause, nous sommes loin, très loin, du score final de 19-29 à Vallauris du match aller. « Dès l’échauffement, nous nous sommes mises dans le match. Nous l’avons effectué avec sérieux en y mettant un peu plus d’intensité que d’habitude, contrairement aux filles de Puget qui s’amusaient, rigolaient et donnaient l’impression de prendre le match à la légère. Malgré ça, nous n’avons pas réussi à prendre le large en première période, mais nous avons imposé notre rythme. »

Au retour des vestiaires, très vite, Vallauris va prendre ses distances : 21-24 puis 24-30. « Nous sommes rentrées sur le terrain avec encore plus d’envie et de rage en nous disant qu’il fallait gagner ce match. » Et malgré une joueuse de moins sur la feuille de match et huit suspensions temporaires de deux minutes contre deux pour Val d’Argens, Vallauris va tenir. « Nous n’avons rien lâché, toutes les filles se sont données à fond et nous avons fait preuve d’un bel esprit d’équipe que nous avions perdu depuis quelques matchs. L’arbitrage quant a lui n’a pas forcément été en notre faveur – plusieurs 2 minutes injustifiées et penalties donnés sans raison – mais rien ne pouvait nous déstabiliser, nous étions trop déterminées. Physiquement, malgré la fatigue dû à l’intensité du match, le mental a fait toute la différence. » Avec onze buts chacune, Joan Brest et Aurélie Capron auront aussi fait preuve d’adresse, offrant des garanties à leurs équipières. 

Pour la suite, tout est donc relancé et même si la Capitaine explique que l’objectif est d’assurer une place dans le trio de tête, ce qui ne fait plus aucun doute, la porte est ouverte pour voir plus haut. « Des défaites des deux premières seraient assez plaisantes et nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise qui sait… Ce championnat est assez surprenant au niveau des résultats donc rien n’est joué. » Samedi soir, Vallauris reçoit Hyères. En cas de victoire, la pression sera sur Nice et Val d’Argens qui joueront respectivement face à Hyères et Cuers / Pierrefeu le dimanche…



Voir plus d'articles de la même catégorie