Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Vallauris, que du positif

Ecrit par Martial HESPEL

Deuxième de PNF, Vallauris a réalisé une saison pleine, malgré la perte son titre en Coupe Côte d’Azur. Le coach Bouya reste avec à nouveau des ambitions de podium.

Deuxième. Nouvelle saison convaincante et pleine pour Mohamed Bouya à la tête de la PNF de Vallauris. Cela n’a rien d’anodin quand on sait qu’il est reparti l’été dernier dans un contexte différent de deux précédentes saisons suite à l’arrêt de l’entente entre Antibes et Vallauris. Le retour, seul, en senior du Vallis Aurea HB aura modifié une bonne partie de l’effectif avec les départs de joueuses de la branche antiboise telles que Emilie Gentilini, Carla Liautard, Victoire Kondjingo ou encore Chloé Campillo.

Seulement trois petites défaites en championnat sont venues rythmer une saison très positive comme le martèle, auprès de www.magsport06.fr, l’entraîneur. « Je félicite mes filles ! Bravo à toutes, sans exception ! Une belle saison, je suis fier de ma team. Je veux remercier tous ceux qui ont participé à ce magnifique résultat. Merci aux joueuses et aux dirigeants pour leur confiance et merci à la secrétaire Danielle Bel pour son soutien et son engagement auprès de notre équipe. » Vallauris aura terminé sa saison à domicile par une belle victoire 26-21 dans un match sans enjeu face à Cuers / Pierrefeu. « C’était un match plus ou moins facile mais ça m’a permis de faire tourner mon effectif et de profiter de chaque instant du dernier match de la saison. La consigne était simple : prendre du plaisir à jouer tous ensemble. »

C’est donc Val d’Argens qui est allé au bout avec 50 points pour monter en Nationale 3 soit deux unités de plus que Valaluris et trois de plus que le Bâtiment Nice, ces trois équipes se seront rendues coup pour coup durant un an. « Le bilan est très positif. Objectif atteint : on visait une place sur le podium. Mon groupe a beaucoup progressé collectivement. On a eu beaucoup de mal au début de saison car j’ai perdu six bonnes joueuses. Ainsi j’ai était obligé de modifier mon projet de jeu, reconstituer mon groupe et travailler avec les qualités de chacune. » Et de ses trois défaites, Vallauris compte notamment celle de la… première journée. A domicile face à Nice. Un revers net, 15-21. 

De l’aveu de Bouya, qui était en rodage avec un nouvel effectif, la donne aurait été peut-être différente si ce gros match n’était pas arrivé aussi tôt. « Le tirage n’a pas été forcément favorable car je suis persuadé que si on ne tombe pas sur l’équipe du Bâtiment dans les premières journées on pouvait facilement jouer cette montée. » Mais aucun regret. « Mais ça reste une bonne expérience en soi, enrichie de cette magnifique saison. Maintenant on regarde vers l’avant et on essaye de travailler pour la saison prochaine. » En effet, le coach nous précise qu’il conserve son poste pour la saison 2017-2018. « Il y aura quelques changements et d’autres objectifs à la hauteur de notre niveau. »

Bouya nous glissant au passage que si son équipe avait terminé championne, le club aurait tout mis en oeuvre pour valider le cahier des charges de la FFHB pour monter. Partie remise en 2018 ? A voir notamment ce qu’il adviendra la saison prochaine de son quatuor d’attaque avec Capron et ses 108 buts, Meunier avec 107 réalisations, Bel 98 buts et enfin Brest avec 90 buts. Les réponses ne devraient pas tarder…

(Crédit photo : Vallis Aurea HB)



Voir plus d'articles de la même catégorie