Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Union sacrée à Grasse

Ecrit par Martial HESPEL

Pascale Jacques, entraîneur de la NF3 de l’ASPTT Grasse Mouans-Sartoux, éteint dans nos colonnes toutes polémiques au sujet d’éventuelles tensions au sein du club. 

Il y a quelques jours un de nos confrères s’est avancé au sujet de tensions au sein de l’ASPTT Grasse Mouans-Sartoux, suite à l’absence de Pascale Jacques sur le banc de la NF3 lors de la réception de Hyères le 27 septembre. Bruno Paolini, entraîneur de la Pré-Nationale, était présent à sa place. Pour www.magsport06.fr, Pascale Jacques clarifie la situation. « Mon absence était prévue pour raison personnelle. Le commentaire journalistique n’avait pas lieu d’être. Il n’y a aucune tension au club. » 

Samedi dernier, elle était de retour au cœur du groupe, à Apt, pour un succès 30 à 19 pour le compte de la troisième journée. « Je vous dis déjà que si vous lisez dans ce média que je n’étais pas sur le banc contre Bouillargues (18 octobre 2014 ; ndlr), ce ne sera pas non plus pour des raisons de tensions au sein du club, mais pour raisons personnelles. Il y a des priorités parfois. Mais cela ne m’empêche pas de bien préparer ce match. »

« Des battantes qui ne lâchent rien »

Les Roses auront ainsi, pour seul objectif, de décrocher une quatrième victoire de rang. Malgré des soucis quatitatifs au sein de son effectif, le duo Jacques/Paolini réussi ce début de saison. La réserve, qui évolue en Pré-Nationale, a elle débuté par un match nul, puis une victoire. « Il est vrai que malgré le manque d’effectif nous avons vraiment un groupe, j’y inclue aussi l’équipe deux, avec une âme, un très bon esprit d’équipe et des filles battantes qui ne lâchent rien », détaille Pascale Jacques.

L’état d’esprit devra à nouveau survoler le gymnase le 18 octobre pour une opposition particulière puisque la NF3 de Grasse, forte de ses trois victoires, va recevoir Bouillargues qui au contraire, a perdu à trois reprises. « Les trois défaites ne veulent rien dire. C’est un peu un match piège car il faut rester concentrer durant soixante minutes pour ne pas se mettre au niveau d’une équipe soit disant plus faible. Les points à domicile sont importants surtout que la saison est longue et vu notre effectif, il va falloir tenir et gérer la fatigue. »

(Crédit photo : Marie-Laure Terrier)



Voir plus d'articles de la même catégorie