Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Une septième défaite et une révolution

Ecrit par Martial HESPEL

Malgré sept défaites cette saison, soit plus du double que l’an passé, le Cavigal termine malgré tout deuxième de Nationale 1. L’équipe et son banc vont exploser cet été.

Richard Balland-Roche, Danilo Nedovic, Nicolas Perrin etc… Une page se tourne à Pasteur. L’équipe de Nationale 1 du Cavigal va exploser cet été, le changement d’entraîneur n’y est sans doute pas étranger. Il y a quelques semaines, www.magsport06.fr vous a révélé que Jean-Baptiste Gervais ne serait plus sur le banc l’an prochain, remplacé par Eduardo Fernandez Roura, présent au club depuis l’été 2013. Une révolution. Quid de Tourraton ? Quid de Sidibé ?

Mais, déjà, cette saison aura été une révolution. Si 90% de l’effectif est resté le même, beaucoup de choses ont déjà changé avec un nouveau Président, Tanguy Mouchot, un nouvel entraîneur, Jean-Baptiste Gervais, de nouveaux dirigeants etc… Ainsi, cet été, en plus du coach, c’est l’effectif qui va changer. Un effectif qui a peut-être affiché une certaine lassitude cette année, pollué, beaucoup plus que l’an passé, par les blessures. Un championnat de plus en plus homogène y est aussi pour quelque chose.

Le Cavigal termine certes deuxième du championnat cette année, mais loin de Limoges, avec sept défaites. « L’année dernière, j’avais vraiment des regrets », explique le gardien Richard Balland-Roche, qui arrête sa carrière, à www.magsport06.fr. En effet, il y a un an, les Niçois ont terminé deuxième du championnat, à égalité de points avec le champion, mais battu au goal-average particulier. « Cette année j’estime que nous étions à notre place, voir peut-être un peu au dessus. Je pense que la marche était vraiment très haute. Bravo à Limoges pour la régularité. L’année passée, lorsque nous avons trouvé notre rythme de croisière, nous étions irrésistibles. Cette année, nous n’avions aucune marge de manœuvre, aucune certitude. » 

« Pas la meilleure sortie »

Image trouble, le Cavigal conclu une page de son histoire, à Pasteur, sur une défaite 21-23 contre Ajaccio. La seule défaite à Pasteur de la saison car l’autre revers à Nice avait été concédé à Charles Ehrmann. « Ce dernier match en est l’illustration parfaite : une équipe en face qui joue sa vie, des doutes, un peu de suffisance, un match que l’on ne sait pas tuer, un arbitrage « partisan », du grand classique de fin de saison en fin de compte, que l’on retrouve sur tous les terrains de France malheureusement, pour Ajaccio. » Malgré tout, Nice termine deuxième et conclu une saison en troisième division dans le top 5 pour la cinquième fois consécutive. « Nous n’offrons pas la meilleure sortie à ceux qui nous quittent ou qui prennent leur retraite. Nous pérennisons donc le sportif, mais il faudra désormais encore plus travailler par ailleurs. »

Et le premier travail consiste, avec Fernandez, à remodeler en profondeur l’effectif. Le Président Mouchot, il y a quelques semaines, avait déclaré à notre média le fait de vouloir faire des économies et rajeunir l’effectif en mettant en avant les deux seules recrues de l’été dernier : Marc Gimenez et Darko Cvetkovic. « Des bons et jeunes joueurs sans se mettre sur la paille. » Les départs des anciens entrent dans ce processus même si certains observateurs émettent des réserves au sujet de certaines séparations des piliers du Cavigal qui respirent ce club et Pasteur. 

Mais avec Roura, c’est une autre philosophie qui va embaumer la salle niçoise. Celle d’un Espagnol, ancien professionnel à Chambery ou encore à l’Atlético Madrid, qui a disputé la Ligue des Champions. Un autre carnet de connaissances que celui de l’emblématique Claude Mirtillo. En résumé, le retrait de Mirtillo il y a un an, après 22 saisons sur le banc, avait été une transition puisque, son remplaçant, Gervais, venait d’entraîner cinq ans les jeunes pour au final monter en Nationale 3 : équipe qui redescend en Pré-Nationale dans la foulée. Avec Roura, c’est une révolution. Le flou, ou pas. Le saut dans le vide, ou pas. Une dernière carte à jouer pour enfin trouver la clé et monter en Pro D2 ? Gervais a t-il eu assez de temps ? Les réponses dans les semaines à venir…

(Crédit photo : Cyn’ Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie