Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Une revanche à prendre »

Ecrit par Martial HESPEL

Entraîneur de la PERM du Stade-Laurentin, Eric Login (36 ans) est également joueur au sein de la NM3. Mais blessé il se consacre aujourd’hui entièrement à son rôle de coach.

Éric, Saint-Laurent à réalisé une sacré performance en allant s’imposer à Grasse le week-end dernier. Que retenir de cette victoire ?

Nous nous sommes présentés très amoindris. Guillaume Lefebvre et Fabien Rasquier étaient absents. Ludovic Héloïse et Julien Morin sont blessés : entorse à la cheville. J’ai du pour l’occasion remettre le short au cas où. Nous étions donc huit avec moi. Cette saison, un seul joueur de la NM3 joue en réserve : Rodrigue Monge (20 ans). C’est une prestation très aboutie où au final nous n’avons pas été inquiétés une seule seconde. L’écart était déjà fait à la fin du premier quart temps (37-18) et les garçons ont appliqué les consignes à la lettre. C’est quand même une fierté d’avoir gagné chez le deuxième, qui jusque là avait perdu deux matchs mais jamais à domicile. Nous avions une revanche à prendre par rapport au match aller où nous avions perdu à domicile (82-92). De plus nous avons récupéré le goal average qui peut être important en fin de saison pour le classement final.

Comment le groupe aborde ce nouveau gros match avec la réception dimanche du CT BAC / CTBB troisième du championnat ?

Les garçons savent les erreurs qu’ils ont commis au match aller (101-89). Notre début de saison a été très chaotique puisque j’ai eu mon équipe au complet début septembre. Notre préparation a été complètement tronquée : aucun match amical. Donc nos premières rencontres étaient un peu des tests et nous n’étions donc pas prêts. Mais ils savent qu’ils ont une revanche à prendre, surtout qu’une victoire nous propulserait sur le podium. Je leur ai d’ailleurs dit que la victoire à Grasse ne servirait à rien si nous ne gagnons pas ce week-end. 

L’objectif pour votre réserve est-il de faire le meilleur championnat possible ou plus précisément de monter de en ERM pour épauler au mieux la NM3 ?

En début de saison nous voulions surtout obtenir le maintien, puisque comme déjà évoqué, on ne savait pas trop où nous allions. Maintenant, en voyant le championnat et ce que nous sommes en train de réaliser, on se dit que tout peut arriver. On prend donc les matchs les uns après les autres et nous verrons si à deux ou trois matchs de la fin de la saison on peut jouer un peu plus que le top 4. Mais ne nous enflammons pas. J’ai un groupe qui est capable de faire son meilleur match, mais qui peut également complètement passer aux travers comme à Carros (défaite 78-61 ndlr).

« Les garçons doivent travailler »

Une description de votre équipe ?

C’est un bon groupe qui vit bien, assez hétérogène, ce qui fait que l’on a mis un peu de temps à se mettre en place. Mais depuis, les garçons ont l’air de prendre du plaisir sur le terrain. C’est ce que je veux qu’ils fassent avant tout car n’oublions pas que ce n’est qu’un jeu. L’équipe est un mélange de joueurs plus expérimentés comme Guillaume Lefebvre et Mathieu Mailhos et de jeunes qui ont envie à l’instar d’Enzo Allari et de Jean-Michel Faraud. Cette équipe doit être un tremplin pour les jeunes pousses du club pour ensuite intégrer la NM3 et donc voir notre formation reconnue. L’objectif pour les saisons à venir est donc de pouvoir intégrer des jeunes et garder les anciens pour qu’il y ait une bonne alchimie.

Le groupe peut et doit encore progresser, d’un point de vue collectif, tout d’abord, car ça ne fait que cinq mois qu’ils sont ensemble. Mais également individuellement où chacun doit continuer d’apprendre et de comprendre le basket. Le danger peut venir de partout sur le terrain, que ce soit à l’extérieur où j’ai de forts shooteurs et à l’intérieur où je possède une des plus belles paires d’intérieurs. Son défaut est de baisser un peu vite la tête lorsque les difficultés arrivent. C’est là dessus que les garçons doivent travailler.

Un point sur l’infirmerie ?

Elle est toujours trop pleine pour un entraîneur (rires). Pour l’instant je dois me passer de Ludovic Héloïse, un pion important de l’effectif, et de Julien Morin, tous deux souffrent d’une entorse à cheville. De plus José Goncalves (intérieur), qui avait signer pour jouer avec la PERM, a intégré définitivement la NM3 à cause de ma blessure en début de saison en NM3. Maintenant, nous avons la chance d’être une véritable réserve avec une ossature issue de Pré-Région, puisque nous n’avons quasiment aucun joueur de NM3.

(crédit photo : Stade-Laurent Basket)



Voir plus d'articles de la même catégorie