Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Une récompense »

Ecrit par Martial HESPEL

Le Niçois d’adoption Hugo Nys vient de remporter le Challenger de Mouilleron-le-Captif en double associé à Fabrice Martin. Il revient pour www.magsport06.fr sur la finale.
 
Hugo, avec Fabrice, comment avez-vous abordé cette finale ?
De la même façon que le premier tour. Hier soir, après notre victoire en demi-finale, nous sommes allés au cinéma, puis au restaurant pour se vider la tête. Nous avons voulu vraiment savourer cette victoire et vivre l’instant présent. Ce matin, on s’est levé à la même heure que d’habitude, nous n’étions pas stressés. On s’est échauffé dans les vestiaires et sur le terrain comme depuis le début de la semaine pour être à fond dès le départ et leur montrer qu’on pouvait gagner.
 
Kontinen et Menendez-Maceiras jouent bien dans le premier set on sent la paire française qui n’est pas tout à fait dans son match…
Oui et on perd la première manche 3-6 alors que nous n’avions pas encore perdu le moindre set lors des trois tours précédents. On est pas dans un bon rythme. On est pas super bien. On se fait vite breaker et je ne sert pas bien. 
 
Le tournant de match est le troisième jeu du deuxième set ?
Oui ! Tout va basculer en quelques points. On est à un jeu partout, nous sommes au service et avec deux balles de break contre nous. Et là je dis à Fabrice que j’attends un point chaud pour rentrer enfin dans cette finale. Derrière, j’enchaîne avec deux volée réflexes. On passe devant à 2-1 et on fait le break dans la foulée. Et la machine est partie ! Le public donne de la voix. Avec Fabrice on commence à enchaîner les points. L’ambiance monte, tu commences à beaucoup transpirer et on tient jusqu’au bout : 6-3.
 
Et arrive le super tie-break…
On commence bien et on mène 8-5. Mais à ce moment là, je fais une double-faute : je ne suis pas dedans. On perd le point suivant et Fabrice va très bien jouer la fin du match : il nous fait gagner. On ne peut pas être à fond tous les deux tout au long du match : il a assuré à la fin (10-8). C’est super. 
 
Depuis août 2012 tu as gagné huit tournois en double en Future. Gagner ce Challenger est la suite logique pour toi ?
C’est plutôt une récompense puisqu’on ne devait pas jouer ce tournoi : nous avons eu une wild-card. 
 
Pourquoi avoir joué avec Fabrice ?
En faite je devais participer aux qualifications du simple. Mais la semaine dernière je me hisse jusqu’aux demi-finales au Future de Saint-Dizier. Je ne pouvais donc pas jouer les qualifications. Après ma victoire en quart à Saint-Dizier, j’ai demandé une wild-card. Je l’ai obtenu. A la base je voulais jouer avec Grégoire Burquier. Mais il ne voulait pas jouer le double cette semaine mais m’a signalé que Fabrice cherchait quelqu’un. Je l’ai appelé et il a accepté. 
 
Tu ne pouvais pas rêver mieux comme fin de saison…
C’est très bien en effet. Oui j’ai très bien joué en double cette saison. Mais je n’oublie pas que ma saison en simple n’est pas grandiose. Je dois rester aussi très concentré sur cette discipline. Il me reste deux tournois pour engranger des points. C’est très bien de marcher fort en double mais je ne dois pas lâcher le simple.
 
* A partir de ce lundi 21 octobre se déroule le Future 15.000$ de Rodez, Hugo Nys, qui ne sera pas tête de série, affronte au premier tour un autre français : Paul Cayre. En double, il sera associé à Rémi Boutiller. 


Voir plus d'articles de la même catégorie