Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Une prise de conscience des joueurs »

Ecrit par Martial HESPEL

Promu en NM3, Antibes est dépuis dimanche dernier relégable avec deux victoires pour six défaites. S’il soutient son entraîneur, le Président Caparros en appelle à une révolte des joueurs.

Président Jean-Louis Caparros, en début de saison, dans nos colonnes, vous vous êtes montré ambitieux pour votre NM3. Trois mois plus tard l’équipe est relégable. Etes-vous inquiets ?

Oui et non. J’ai assisté à plusieurs matchs dont certains à l’extérieur. Quelques uns, malgré des scores lourds, étaient plutôt convainquant. Nous arrivons à bien jouer. Mais dans le volley-ball, si on ne parvient pas à imprimer le rythme du match nous même, tout devient compliqué, même si on joue bien. Face à des équipes plus fortes qui impriment un certain rythme on parvient à rehausser notre niveau de jeu. Mais, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, ma NM3 a des difficultés à imprimer son jeu.

Qu’attendez-vous aujourd’hui pour le salut de votre équipe ?

Il faut une prise de conscience des joueurs. Le coach n’est pas remis en question dans ce début de saison. Il est très performant et très pédagogue. Olivier Costarella n’est pas un entraîneur buté dans ses entraînements. Il est adepte de la réflexion et accepte la critique. Il est très humain.

Le problème vient donc du groupe ?

Je le redis j’attends une prise de conscience des garçons et en particulier des cadres. Nous sommes parvenus à en faire venir à Antibes cet été pour la première saison de l’histoire du club en Nationale Masculine 3 (Antibes a déjà connu le niveau Nationale 3 il y a quelques saisons mais avec ses féminines ndlr). Ils sont venus pour donner à l’équipe un niveau supérieur et pour le moment ils n’émergent pas tous ensemble. C’est soit l’un, soit l’autre, mais il n’y a pas de phénomène de groupe. Il faut également composer avec des blessés. C’est toujours embêtant.

« J’attends plus de hargne dans le jeu »

Au terme de la huitième journée l’équipe est relégable suite à la défaite (3-0) à Salon qui justement sort de la zone rouge…

On pouvait maquer des points. Au final on ressort bredouille. Les joueurs doivent absolument hausser leur niveau de jeu mais également leur envie et leur exigence personnelle sur le terrain pendant le match. Car à l’entraînement je n’ai rien à dire, ils sont motivés. J’attends plus de hargne dans le jeu.

Quelle est votre place au milieu de ces difficultés ?

Je vais intervenir à un moment ou à un autre. Mais pour le moment je reste en dehors. Je laisse le coach s’occuper pleinement du groupe. L’ambiance de ce dernier, malgré les résultats difficiles, doit rester saine.

Comment réagit le club ?

Le club est à 100% derrière son équipe fanion : il n’y a aucune pression. On ne demande pas l’Amérique à cette équipe. Elle doit jouer en se faisant plaisir. Chaque défaite est lourde de conséquence donc je pense que les garçons se mettent un peu plus de pression qu’en début de saison. Il faudra rattraper tous ces points pour se maintenir.

Les motifs d’espoir ?

Notre NM3 a assez de volley pour se maintenir. Elle a de l’expérience et même si le niveau NM3 est nouveau pour le club, l’équipe a de la bouteille. Tout le club est derrière elle : il n’y a aucun souci la dessus. Les garçons ne sont pas mis à l’amende par les fidèles du club à cause des défaites. Malgré tout, le club, qui compte aujourd’hui plus de 265 licenciés (indoor et beach-volley associés ndlr), attend beaucoup de l’équipe qui est la plus haute en division de l’Olympique Antibes Juan-les-Pins Volley-Ball.



Voir plus d'articles de la même catégorie