Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Une frustration qui grandit

Ecrit par Martial HESPEL

Privée de salle depuis bientôt quatre mois, la N3M de Stade Laurentin Basket a vu sa progression stoppée et l’absence de visibilité tend à penser que la saison ne reprendra pas.

Aux abois la saison dernière, mais sauvée des eaux en Nationale 3 suite à la promulgation d’une saison blanche par la FFBB, l’équipe fanion du Stade Laurentin Basket avait entrepris une vraie transformation. Si le groupe n’avait pour autant pas explosé et que son entraîneur, Alan Séméria, a été maintenu dans ses fonctions, plusieurs recrues de grande qualité ont posé leur valise au SLB pour un réel projet de jouer autre chose que le maintien en cinquième division. Sans aller jusqu’à dire que les équipiers de Paco Kiledjian faisaient peur à leurs adversaires, chacun avait facilement deviné qu’il allait falloir compter sur une formation beaucoup plus redoutable et homogène.

D’ailleurs, en début de saison, hormis une lourde défaite subit à Montélimar, les deux succès acquis à domicile contre Menton et surtout au mental contre Cagnes-sur-Mer, ont déjà prouvé beaucoup de choses et levé plusieurs interrogations. « On est très frustré », ne peut cacher l’ailier de l’équipe sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin« Nous avons un groupe assez talentueux et finalement nous n’avons que très peu joué ensemble. On se dit que ça reviendra sûrement un jour et qu’à ce moment-là il faudra être prêt car toutes les autres équipes sont dans la même situation. Et puis nous voulons nous racheter de la saison dernière et prouver que le SLB a largement sa place à ce niveau. »

Pour Kiledjian, déclarer une nouvelle saison blanche semble inenvisageable et il serait souhaitable de trouver une solution pour tout le monde. « J’espère vraiment que la fédération va réussir à mettre en place un système pour permettre à la saison de se terminer tant bien que mal. Tout annuler me paraît impossible… Il faut des montées et des descentes, même si ça sera cruel pour certaines équipes. » Il y a quelques semaines, la FFBB a mis en place pour le niveau Nationale 3 un nouveau calendrier à l’époque où le gouvernement avait évoqué une reprise en salle des seniors le 20 janvier. Le SLB aurait dû se déplacer à Saint-Vallier le 13 février, mais tout est tombé à l’eau. Chacun est encore à la maison. « Alan (Séméria, l’entraîneur ; ndlr) essaye tant bien que mal de nous maintenir concerné par ce championnat. Ce n’est pas évident, mais il garde contact avec toute l’équipe, collectivement, individuellement et essaye de nous donner un peu de courage face à la situation. Il nous met régulièrement à jour sur ce qu’il se passe, les discussions avec la Présidente du club et les dirigeants de la Ligue. »

Chacun essaye alors de se tenir au mieux en forme, tout du moins, de mettre en place un entretien physique digne de ce nom. Mais pour Kiledjian, si cette formule pouvait tenir un temps, le quotidien du sportif manque énormément. « Faire du sport dans son salon c’est sympa mais ça va une ou deux semaines. Et puis le ballon nous manque tellement, les changements de directives font qu’on ne voit pas le bout du tunnel, ce qui est d’autant plus dur. » La dernière date évoquée par les autorités, le 20 janvier, est désormais consommée. Plus aucune visibilité temporelle claire n’est aujourd’hui à l’ordre du jour. 

(Crédit photo : Juliette Benard)



Voir plus d'articles de la même catégorie