Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Une arrivée et un retour au VBSL

Ecrit par Martial HESPEL

Notre média vous dévoile en exclusivité grâce à la participation de Pascal Drouot l’identité des deux premières recrues de la N2F du VBSL pour la saison à venir.

Pascal Drouot vient d’offrir à www.magsport06.fr l’exclusivité de sa première recrue pour sa N2F à Saint-Laurent du Var. Equipe qui vient de terminer cinquième de sa Poule de play-offs.

La première est une arrivée : une joueuse d’expérience : Laure Embry (à gauche). A 30 ans, la voici pour la première fois dans un club maralpin après avoir joué à Istres, Marignane ou plus récemment Nîmes. Ces premiers mots pour notre média sur son passé et son arrivée. « Je suis originaire d’Istres où j’ai joué pendant dix ans jusqu’à intégrer le centre de formation. Ensuite je suis allée jouer quatre saisons à Marignane. » Dans ce club, Embry a évolué notamment avec Marjorie Molina, joueuse actuelle du VBSL. Par la suite, elle a rejoint Nîmes pour trois saisons, dont une avec Manon Rebuffel qui elle fait son retour à Pagnol. « Cette année j’ai repris en février pour la phase des play-downs en Elite Nationale à Nîmes après avoir eu mon deuxième enfant en décembre ! Mon copain ayant signé au Nice Volley-Ball (Yoann Jaumel : ndlr), mon amie Marjorie Félix qui a joué au VBSL il y a quelques saisons m’a immédiatement mise en contact avec l’entraîneur. J’ai entendu beaucoup de bien de lui, du club et connaissant déjà un peu quelques filles de l’équipe, j’ai assez vite décidé de les rejoindre pour la saison prochaine. » 

La réceptionneuse / attaquante de 178 centimètres arrive donc au moment où Manon Rebuffel (à droite), 175 centimètres, fait elle son retour un an après son départ. Elle aussi s’exprime également pour www.magsport06.fr. « Le VBSL est mon club de cœur. Je l’ai quitté la saison dernière afin de suivre mon compagnon (Raphaël Corre ; ndlr) pour raisons professionnelles. Notre retour sur la Côte d’Azur étant acté, c’était comme une évidence de reproposer mes services à Pascal. Il a accepté et j’en suis ravie. De plus beaucoup de joueuses restent et c’est très important pour moi d’évoluer dans un groupe sain et dans lequel je me sens bien. Le club fait en plus le nécessaire pour progresser chaque année et construit donc une équipe chaque été avec plus de qualités. Je suis heureuse à l’idée de réaliser une nouvelle saison avec mes copines, avec cette ambition et dans ce club. » Polyvalente, Rebuffel, 22 ans, peut évoluer aussi au poste de réceptionneuse / attaque qu’en libero.

Deux renforts de poids pour un groupe qui cherchera la saison prochaine à faire mieux que sa cinquième place des play-offfs. Drouot précise que son recrutement n’est pas terminé.

(Crédit photo : Alex Otéga / Karim Levy)



Voir plus d'articles de la même catégorie