Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un week-end honorable pour Mandelieu

Ecrit par Martial HESPEL

Six coureurs de Mandelieu étaient engagés sur La Multipôle. Emmené par Valenti, le Mimosa Sprint termine avec les honneurs et avec les regrets de Roland Versos.

Course à étapes incontournable dans le sud de la France en début de saison, La Multipôle s’est déroulée le week-end dernier, organisée par le Cyclisme Compétition Multipôle Etang de Berre. Un peloton d’une grosse centaine de coureurs s’est disputé la victoire durant deux étapes en ligne et un contre-le-montre par équipes. Seuls les coureurs de 2e catégorie, 3e catégorie et les Pass Open pouvaient y participer. Parmi les dix-neuf équipes au départ s’est aligné le Mimosa Sprinter Mandelieu, comprenant trois espoirs, Luc De Simone (3e caté), Remi Faber (PCO) et Roland Versos (3e caté), entourés d’Anthony Hennebelle (3e caté), Denis Irazabal (3e caté) et Jean-Philippe Valenti (3e caté).

Samedi, à l’occasion de la première étape (109 kilomètres) entre Velaux et La Barben, Versos décroche une belle huitième place au sein d’un groupe de contre qui termine à un peu plus d’une minute des six hommes de tête. Le lendemain matin, Mandelieu prend la douzième place du TTT de 14,5 kilomètres, disputé entre Saint-Chamas et Berre. Le VC Vaulx-en-Velin survole l’épreuve, Mandelieu est à 1’19 ». Versos est treizième du général. « Le circuit était tout plat et nous n’avions pas gros rouleur pour cet exercice », explique Versos. « C’est une place honorable pour l’équipe », dévoile Valenti, bientôt 46 ans. L’après-midi, dernier round, 115 kilomètres autour de Berre. Seul Versos et Valenti vont terminer la course. Les quatre autres abandonnerons.

« Ambiance et état d’esprit »

Au classement général (Cliquez ici), Versos termine à une honorable vingtième place. « C’est positif. Je sors de plus de six mois de blessure suite à deux tendinites aux genoux qui m’ont obligé à arrêter le vélo depuis août. J’ai repris le vélo il y a seulement un mois et demi et pour mon premier dossard de la saison je suis très content. » Malgré tout, celui qui aura 20 ans le 15 avril prochain, n’est pas pleinement satisfait. « Je reste frustré d’avoir raté le groupe qui s’est échappé aux trois quarts de la dernière étape pour se jouer la gagne. A ma surprise j’avais de très bonnes jambes. Mon classement général aurait été largement meilleur si je ne le manque pas. »

Pour Jean-Philippe Valenti, à moindre mesure, ce week-end était également un retour à la compétition : « Je n’avais pas couru depuis le contre la montre par équipes à Antibes. Une gastro-entérite sévère est passée par là. Pour la première étape je me contente de rester dans le peloton. Pour la troisième étape j’avais de bonnes sensations, mais pas dans les bons coups et je termine cinquième du sprint du peloton. En tout cas, un seul mot d’ordre dans l’équipe c’est l’ambiance et l’état d’esprit. Les sensations reviennent surtout avec mon bon début de saison à Carcès (toutes catégories) où j’était dans l’échappée. A mon âge c’est pas facile avec tous ces jeunes (rires). Mais le plaisir est là. »

(Crédit photo : Cyn’ Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie