Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un roc ce Bâtiment ?

Ecrit par Martial HESPEL

Avec les montées en N2M d’Antibes et d’Istres et fort d’un effectif à la fois stabilisé et solidifié, le Bâtiment Nice s’avance comme un vrai prétendant, au pire, au podium de N3M.

Samedi prochain, c’est à Marignane que le Bâtiment Nice va débuter sa nouvelle saison, en Nationale 3, celle qui doit être la confirmation de la précédente qui, sur le plan comptable, a frôlé la perfection près des deux tiers de la saison. Si l’été précédent fût le théâtre d’un vrai chamboulement au sein de l’effectif, celui-ci a mis en avant la continuité avec deux arrivées et un retour. Signatures, en provenance du Cavigal Nice, du pivot Mohamed Hamila et du gardien Alexis Charlier, qui connaissent déjà bon nombre de garçons. Le retour, qui se fera d’ici trois semaines, celui de Thomas Rozier, après un an à Lille. Des adaptations, ou ré-adaptations, mais pas de chamboulement. « Momo et Alexis s’adaptent très bien. Ils connaissaient déjà beaucoup de joueurs du Bâtiment. Ils ont l’état d’esprit que j’attends, c’est à dire qu’ils sont motivés et altruistes. Ils ont une belle marge de progression. Pour Momo le poste de pivot est un de ceux qui demandent le plus de temps pour s’adapter à une nouvelle équipe, donc je vais lui laisser ce temps », explique à www.magsport06.fr le coach Xavier Vouillot.

Jusqu’à présent, Nice n’a jamais qu’un match officiel, le premier tour de la Coupe de France, ce samedi, à domicile face à La Crau, troisième du dernier championnat de Nationale 2. Un défaite aux Eucalyptus 26-30 alors que le score était encore de 20-21 à la 45′. Mais un temps mort du coach visiteur, Anthony Touboul, va derrière conduire son équipe à claquer un 3-0. Nice ne revienda pas. Malgré tout, privé de Daniel Rivet, Carlos Barroqueiro et donc de Rozier, le BTP n’a pas démérité. « La préparation a été assez compliquée en août : beaucoup de joueurs travaillaient tard. Ça va mieux depuis début septembre. Le match a été abordé comme un match de travail pour préparer le déplacement à Marignane et pour se faire plaisir car on n’a pas souvent l’occasion de jouer contre une équipe de haut de tableau de Nationale 2. » Pour les deux équipes, il s’agisait du premier match officiel puisque aucune des deux n’a joué le tour préliminaire. « Ne pas jouer le tour préliminaire ne m’a pas géné, car nous étions en pénurie de joueurs à cette période. Contre La Crau nous avions un peu peur de subir une lourde défaite car il nous manquait trois arrières et notre adversaire possède un niveau supérieur au nôtre. Nous avons bien tenu, en nous faisant distancer parfois (8-13 ; 21′) mais en revenant au score régulièrement (19-19 ; 42′). Je suis content de l’état d’esprit que les joueurs ont montré et quelques séquences ont été intéressantes au vu du peu de travail collectif effectué durant cette préparation. »

Le championnat arrive et c’est dans une nouvelle peau que le BTP s’avance. Celle d’un potentiel accédant à la Nationale 2. En effet, avec les montées de Antibes et d’Istres, le haut de tableau s’est dégagé et le HBMMS, qui aurait dû descendre en N3M, avec un groupe à bon potentiel, a finalement été repêché en quatrième division. Nice sera donc très attendu. « Je pense que le groupe est meilleur en qualité. Mais la saison dernière la préparation s’était beaucoup mieux déroulée. Et surtout cette année nous sommes attendus, alors que la saison dernière nous étions un peu la surprise. Notre saison dépendra des premiers matchs. » Vouillot avoue avoir peu d’informations sur Marignane qui n’aura, également, qu’un match officiel dans les jambes, mais c’était déjà le jeudi 1er septembre pour le tour préliminaire. « J’ai l’impression que c’est à peu près la même équipe qui nous avait battu en fin de saison dernière. » Aucun blessé n’est à signaler du côté de Nice. Résultat, problème de riche, il faudra faire des choix pour Vouillot car face à La Crau, malgré plusieurs absences, ils étaient bien douze sur la feuille de match.



Voir plus d'articles de la même catégorie