Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un Reynouveau en réserve à Mandelieu

Ecrit par Martial HESPEL

A la passe sur le terrain, aux consignes sur le banc. Jonathan Rey sera entraîneur / joueur de la Pré-Nationale de Mandelieu et présente un tout nouveau groupe très ambitieux.

Jonathan Rey offre un nouveau virage à sa carrière. Il stoppe, au minimum pour une saison, son rôle de joueur en Nationale 3 avec Mandelieu pour se consacrer à la réserve, en Pré-Nationale : joueur et entraîneur. « Je vais exclusivement me consacrer à cette aventure », narre t-il à www.magsport06.fr. Son nouveau groupe, il le chamboule. 

Sept joueurs ne seront plus de la partie dont deux figures emblématiques. Sébastien Planton, libero, pour un choix familiale et professionnel. Mais aussi Baptiste Munoz, joueur complet, qui va devenir professeur de sport sur la Capitale. « Je ne leur souhaite que du bonheur et de la réussite pour la suite. » Pour contrebalancer ces différents plans de carrière, il faut du monde, beaucoup de monde. En commençant par un grand retour, celui du Julien Di Mauro, choisit par Rey en raison de sa technique à faire envier plus d’une équipe de Nationale et une vitesse de bras plus qu’intéressante. Polyvalent, c’est un homme de collectif qui sera important pour l’état d’esprit.

Retour également de Sergui Zaragoza, que Rey a connu il y a quelques années en Régionale. « C’est un central qui apprend très vite et qui physiquement apporte beaucoup. » Et puis, Guillaume Reynier. Avec qui Jonathan Rey a commencé la pratique du volley-ball à Mouans-Sartoux. « Un garçon qui se donne à 100% sur chaque ballon que ce soit à l’entraînement ou en match : un vrai conquérant. »

Et voici le gros coup. En provenance de Cagnes-sur-Mer, deux figures – et le mot est faible – de la Nationale 3 arrivent ! Jérémy Magar et Mathieu Rabbia. « On a joué ensemble à Grasse. Un souvenir extraordinaire. Jérémy c’est un leader, un conseillé par son expérience d’entraîneur et un mec qui sait tout faire sur le terrain. Avec son grain de folie et sa rage, il va beaucoup apporter au groupe. Mathieu, c’est le joueur qui apporte la bonne humeur et l’ambiance. De plus, c’est un central très physique qui possède une belle expérience. On a besoin de mecs comme lui pour stabiliser le jeu et savoir être patient dans les moments difficiles. »

Le poste de passeur sera composé de Rey lui même et d’Eric Delaporte, là aussi un de ses anciens équipiers. « Je l’intègre car on est complémentaire, tout ce qu’il fallait pour mener à bien des entraînements propres et efficaces. » Enfin, Ounei Ignace qui lui aussi, après un break à se consacrer au beach, est de retour avec sa hauteur et sa détermination de porter l’équipe vers le haut. « Un renfort de taille. C’est un gars qui par le passé a eu beaucoup de blessures mais qui joue toujours à 100% avec une grosse détente. Polyvalent, je sais qu’il est déjà en préparation physique. »

Jonathan Rey s’attend à un championnat difficile avec de nombreuses réserves, comme Antibes, Mougins et Monaco, qui se sont renforcées de façon sérieuse. « Il va falloir bien se préparer, intégrer rapidement les nouveaux dans l’effectif et envoyer du bois sur le terrain dès le mois d’octobre. Une chose est sûr, tout le groupe marche déjà dans le sens avec de belles ambitions. »  Neuf formations composeront un championnat dense où, pour croire au titre – ou pour ne pas se faire peur concernant le maintien – les jokers seront finalement peu nombreux.



Voir plus d'articles de la même catégorie