Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un point qui change tout ?

Ecrit par Martial HESPEL

Pour dernier match de la phase aller, la réserve de Monaco, en N3M, a réussi la performance de prendre un point au leader. Une course à quatre se profile pour le maintien. 

Après deux montées consécutives, voici la réserve de Monaco en Nationale 3 cette année. Si l’autre promu, Grasse, s’est bien mieux adapté à la division, l’équipe de la Principauté de Gilles Brillant est plus à la peine et est actuellement en plein dans la lessiveuse de la course au maintien. 

Alors, lorsqu’on est aux portes de la zone rouge et qu’on n’a pas encore rencontré le leader, il y a de quoi s’inquiéter. Surtout quand, dans le même week-end, un adversaire direct, Aix, crée la surprise en prenant trois points à Grasse. Voilà la situation de Monaco. Tout commence mal puisque, sans pour autant survoler son sujet, c’est bien Hyères / Pierrefeu qui remporte samedi les deux premières manches 20-25 21-25. « Après deux sets perdus, avec pour adversaire leur entraîneur / joueur Marcel Ndaki, nous avons enfin retrouvé notre défense et un peu de réussite. Les deux premiers sets restaient cependant accrochés alors que les deux suivants tournaient à notre avantage avec beaucoup d’efficacité à l’attaque. » 25-22 25-23. Monaco égalise. Mieux, les hommes de Gilles Brillant mènent 4-1 dans le tie-break. « Puis on enchaîne quatre fautes directes laissant reprendre confiance à notre adversaire que nous n’allons plus dépasser au score par la suite. » 12-15.

Alors, dans cette situation, quel sentiment prédomine chez le coach ? La satisfaction de prendre un point important, où le regret d’en avoir loupé un de plus après avoir mené 4-1 lors de la dernière manche ? « Compte tenu de notre classement et de l’état d’esprit du groupe avant ce match c’est un bon point pris même si nous pouvions espérer mieux dans ce dernier set. » C’est donc une reprise sportive pour le groupe monégasque qui, selon Brillant, semble dans un autre état d’esprit qu’en début de saison. « Comme pour beaucoup d’équipes en difficulté, le retour à la compétition après une trêve de noël, où beaucoup de gymnases sont fermés, se fait avant tout dans la tête. J’ai stoppé les entraînements dès le dernier match (Le 12 décembre ; ndlr) ce qui a fait trois semaine pour oublier et repartir sur de bonnes bases et avec de bonnes résolutions. Ce nouvel élan nous semble salutaire puisque nous prenons un point mérité contre le leader du championnat. En définitive nous n’avons pas rencontré d’équipe au-dessus du lot au cours de cette phase aller. » 

« Le groupe est plus volontaire qu’en ce début de championnat où nous ne pensions qu’à assurer un maximum de points contre des équipes plus faibles. Aujourd’hui l’équipe est libre de jouer sans contrainte ni pression avec pour force un fond de jeu solide malgré des joueurs de petite taille. » Et Monaco devra donc compter sur toutes ses qualités pour ne pas faire l’ascenseur. Les trois points de Aix pris à Grasse relance tout. Si Antibes, deux points au compteur et aucune victoire, semble décroché, la dernière place de relégable se jouera entre Mougins, Monaco, Mandelieu et Aix. « Je m’attendais à ce que Aix fasse une performance mais pas aussi rapidement. Ça peut arriver quand une équipe très bien classée rencontre une équipe relégable en la prenant un peu à la légère : peut-être comme Hyères a pu le faire avec nous. Il est alors difficile de trouver un rythme et de l’imposer. Je crains que les carottes soient cuites pour Antibes. Il ne reste plus désormais, pour nous, qu’un championnat à quatre équipes où les trois premières places sont qualificatives. »

Monaco va d’ailleurs être très vite fixé, en bien ou en mal, sur son avenir en Nationale 3. Ce 23 janvier, réception de Mandelieu. Une semaine plus tard, déplacement à Mougins. Des matchs à six points où Monaco devra impérativement capitaliser. Car en haut de tableau, Hyères / Pierrfeu et Le Pontet se partagent la première place avec vingt-trois points. Ces deux équipes sont les deux derniers adversaires de Monaco en avril et si le titre n’est pas encore joué à ce moment-là, il faudra sortir le grand jeu. Une grande partie du maintien de Monaco se joue maintenant.

(Crédit photo : ASMVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie