Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un dernier effort pour le Gym

Ecrit par Martial HESPEL

Nice joue gros ce vendredi face à Lens. Une contre-performance et le Gym perdra totalement le contact avec la première partie de tableau. Un succès ? Un pas vers le maintien.

Clap de fin pour l’année 2014. Ce vendredi soir, le Gym (11e) se déplace à Amiens pour y affronter qui formation du RC Lens (19e) orpheline de son stade Félix Bollaert, actuellement en rénovation dans l’optique d’accueillir l’Euro 2016. Une 19e journée de Ligue 1 très importante pour Nice qui, comme il y a quinze jours à Caen, à l’occasion de prendre ses distances avec un adversaire direct au maintien. Les Niçois ne possèdent que cinq points d’avance sur la zone rouge. 

Mais prudence, les Lensois réalisent une première partie de saison que l’on peut qualifier de courageuse, en dépit du marasme financier qui entour la branche purement sportive du club. Pour rappel, le club nordiste a été interdit de recrutement cet été suite à sa dernière saison de Ligue 2. Ce groupe a de la ressource et aime terminer fort ses fins de rencontres. « Paradoxalement, ils jouent sans pression. Vu que personne ne les attend, tout ce qu’ils réalisent n’est que du bonus. Une équipe avec de la fraîcheur, de la spontanéité, qui a souvent mérité de gagner les fois où elle a perdu ou fait match nul », narre Claude Puel. De plus, Antoine Kombouaré pourra compter sur son trio d’attaquant avec Touzghar, Coulibaly et Chavarria.

Ce match est d’autant plus capital pour le Gym que, hormis Caen qui commence à montrer de sérieux signes inquiétants, aucune équipe ne lâche le morceaux. Lille a relevé la tête, Guingamp flambe, Lorient et Bastia viennent de gagner et Lens, à défaut de s’imposer, commence à ne plus perdre. « Les joueurs sont sensibilisés sur l’importance du match qui se présente face à un adversaire très généreux », explique l’entraîneur niçois. Mais Nice devra se montrer solide dans l’entre-jeux : Eduardo et Mendy sont suspendus. Hult est lui forfait.

Dimanche dernier, avec son match nul et vierge face à Saint-Etienne, Nice a confirmé son incapacité à produire du jeu à domicile. En revanche, le groupe se lâche beaucoup plus hors de ses bases, comme à Monaco, Guingamp, Paris et Caen. Alors, ce nouveau déplacement tombe au bon moment pour passer les fêtes au chaud avec trois nouveaux points, ou tout du moins s’offrir des certitudes concernant sa créativité et son envie d’aller de l’avant. 

Mais comme déjà évoqué, Lens n’a absolument rien à perdre. Le Gym beaucoup plus. « On a envie de finir sur une victoire et d’avoir 19 points avant la trêve, car avec 19 points, on ne serait pas trop décrochés des autres et on pourrait envisager une deuxième partie de saison dans de bonnes conditions. Si on ne gagne pas, ce sera compliqué », prévient le coach lensois Antoine Kombouaré.  Aujourd’hui, le Gym ne possède que 22 points. Coup d’envoi de la rencontre à 20h30.

(Crédit photo : Cyn’ Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie