Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Un Cros-de-Cagnes d’attaque

Ecrit par Martial Hespel

Qualifié pour la Poule Haute de Pré-Nationale, le Cros-de-Cagnes vient de battre La Crau et ne s'interdit pas un sans faute. La suite dépendra des adversaires...

L’appétit vient en mangeant. Après un début de saison difficile, où il a fallu se mettre en route, digérer la mise en retrait volontaire de son entraîneur initial Raphaël Gallice qui a vu Olivier Denis lui succéder, la Pré-Nationale du Cros-de-Cagnes semble être de retour au premier plan de la division.

Longtemps, il y a quelques années, l’ESCC fût en lice pour la montée en Nationale 3, affichant une grande régularité, sans jamais concrétiser. Après deux exercices en retrait, puis deux ans tronqués par le Covid, le Cros est de retour. En première phase, dans une Poule très homogène derrière le HBMMS qui file vers la montée, le Cros s’est montré le plus régulier, enchaînant les bonnes prestations et terminant donc troisième derrière la réserve du BTP Nice. « Notre objectif est de la saison est déjà rempli : passer par la Poule Haute. Cette deuxième phase n’est qu’un plus et un bon outil de travail », explique l’entraîneur Olivier Denis à www.magsport06.fr.

Oui mais voilà, lors de la première journée de la seconde phase, l’ESCC a réalisé une très belle performance, s’imposant contre La Crau. Conséquence, tout est relancé pour la deuxième place d’accession en Nationale 3. Si cette promotion n’est en aucun cas un objectif pour les Maralpins, une défaite les aurait condamné à n’avoir rien à jouer sur les quatre matchs suivant. Là, un challenge entre dans la danse. « Bien que nous nous sommes fixés un objectif comptable, nous ne visons absolument rien sur cette deuxième phase. Face à La Crau, nous avons abordé le match dans cette optique de travail et tout le monde a répondu présent. C’est surtout sur ce point là que le résultat est effectivement très satisfaisant. La volonté de travail est présente et les joueurs semblent l’avoir compris. Et si nous devons faire un sans faute, nous le ferons. »

A nous de préciser qu’un sans faute peut aussi ne pas suffire pour monter. Prochaine étape, dès ce 27 mars, à Aix-en-Provence, formation qui, depuis sa défaite lors de la première journée de la Poule Haute, a perdu tout espoir de monter. « Je n’ai que très peu d’informations sur cette équipe. Nous y allons avec le même objectif que face à La Crau. Sans pression et avec encore la volonté de travail et de performance. Je continuerai d’ingérer un ou deux jeunes au groupe, un bon moyen de les intégrer dans un contexte favorable à leur développement. »



Voir plus d'articles de la même catégorie