Par Sudeast Info
Handball : Antibes à la guerre sans Giusta
Manon Giusta quitte à nouveau la scène. Une nouvelle opération à l'épaule l'attend, elle qui a fait tant de bien à la PNF antiboise en début de saison.
Handball : Gallice et le Cros sans pause
Bientôt trois mois après le début de sa préparation estivale, la PNM du Cros-de-Cagnes n'a joué que trois matchs. Le coach Raphaël Gallice attend, enfin, de voir les matchs s'enchaîner.
Handball : Grasse bascule en tête
Retrouvera t-on Grasse en Nationale 2 la saison prochaine ? La N3F du coach Dalmasso ont envoyé un sérieux signal à Cagnes-sur-Mer.
Handball : le HBMMS piaffe d’impatience
Avec seulement trois matchs disputés, la PNM du HBMMS patiente avant de réellement lancer sa saison. La réception du Cros va t-elle permettre de se rassurer ?
Handball : le BTP est en avance
Le bilan de début de saison de la Pré-Nationale du BTP est excellent. Invaincu après cinq journées, le groupe de Ziane Elfraihi est en avance sur son tableau de marche.
Handball : Antibes, contre les éléments
Avec la venue de Nîmes, pour le compte de la cinquième journée de N1M, Antibes tentera de résoudre l'équation pour s'imposer. Diminué, il faudra lutter.
Basket : Saint-Laurent tient son rang
Grâce à deux succès acquis à domicile, la N3M du SLB prouve à chacun qu'elle sera bien dans la course aux accessits cette année.
Basket : Grasse se lance « enfin »
Ce week-end, à l'occasion de la 3e journée de PNM, Grasse a décroché son premier succès, un moment important pour Joseph Galas et ses hommes.
Volley-ball : Cannes ne manque son entrée
Trois points. Ce qui est pris n'est plus à prendre. La jeune équipe de Cannes a réussi ses débuts en N3M.
Volle-Ball : Que peut jouer Antibes ?
Pour son entrée en N3M, Antibes a peiné à exister contre Saint-Laurent (25-20 25-16 25-14) et va devoir réagir rapidement même si le calendrier ne lui permet pas encore.

« Tout peut se jouer sur une heure »

Ecrit par Martial Hespel

Cadre historique de Cagnes-sur-Mer, Marine Faure évoque l'actualité de la N3F suite à la première victoire du groupe contre Carros.

Marine, le championnat N3F de Cagnes-sur-Mer a repris plus tard que les autres avec une première journée reportée. Comment s’est déroulée cette longue préparation ?


Nous l’avons débuté en août comme beaucoup d’équipes. Après de longs mois sans match officiel, l’envie de reprendre les entraînements mais surtout le championnat s’est réellement fait sentir au sein du collectif. Les filles étaient contentes de se retrouver et de rencontrer de nouvelles têtes. Nous étions toutes très motivées. Nous avons alterné préparation physique avec et sans ballon. Le staff a mis en place de nombreux matchs amicaux face à Val d’Argens, le BTP Nice et plusieurs équipes lors du tournoi de Carros. Nous étions tous surpris positivement de ce que l’équipe a proposé. Et même si le groupe a été déçu de ne pas reprendre le championnat en même temps que les autres, cette semaine supplémentaire nous a permis d’approfondir notre système offensif et défensif.


Malgré la belle victoire face à Carros – pour une reprise donc – il a fallu quelques minutes pour pleinement rentrer dans le match…


Après un si long arrêt, il nous a fallu un moment pour retrouver nos marques sur le terrain. Nous avons eu plusieurs échecs en début de match face à la cage. Heureusement que Emy (Jeannelle ; ndlr) a fait le job dans les premières minutes pour empêcher Carros de marquer. En défense, nous avons réussi à les mettre en difficulté puisqu’elles n’arrivaient pas à trouver de solutions simples de tirs. Puis les montées de balles rapides et surtout notre réussite au shoot nous ont permis de reprendre la main et de mener 3-0 à 5 minutes de jeu.


Petit à petit l’écart va se faire pour arriver à un 30-16 et se figer à 32-22. Comment le groupe a géré cette rencontre bien maîtrisée ?


Une fois le chemin du but trouvé et notre système défensif mis en place, nous avons joué notre jeu. Nous avons eu des périodes de flottement au cours desquelles Carros revenait mais heureusement pour nous, ces périodes ont toujours eu une durée limitée. Le coach (Frantz Hureau ; ndlr) a pu faire tourner tout le monde, chacune d’entre nous a eu son temps de jeu et a pu montrer ce qu’elle savait faire, avec réussite d’ailleurs.


Comment vois-tu la suite avec une opposition contre la jeune réserve du BTP qui va monter en puissance de match en match ?


C’est un club que nous connaissons bien, que ce soit l’équipe première ou l’équipe réserve. Notre première victoire nous a fait évidemment beaucoup de bien au moral et à la confiance. Mais ce n’est que le début. Nous devrons confirmer contre BTP et sur les matchs suivants. Nous avons bien sûr observé les résultats des différentes équipes sur les deux premiers matchs et vu que les Niçoises avaient perdu leurs deux premières confrontations. Mais nous ne devons en aucun cas nous baser là dessus.. Chaque match est différent et tout peut arriver pendant soixante minutes.


Malgré différents bouleversements en dix-huit mois, Cagnes-sur-Mer peut-il clamé vouloir monter en Nationale 2 ? 


Notre équipe est nouvelle que ce soit au niveau du coach mais aussi au niveau des joueuses. Nous en avons perdu certaines et récupéré d’autres. Beaucoup de jeunes sont montées en senior, il nous faut donc construire un nouveau collectif en s’appuyant sur la jeunesse et la fougue de celles qui viennent de monter et sur l’expérience des plus anciennes. Le collectif a beaucoup de potentiel autant sur le plan sportif que sur le plan humain. Nous souhaitons aller le plus loin possible et réaliser cette année de la meilleure des manières. Mais nous allons prendre les matchs les uns après les autres en espérant une victoire à chaque fois. Nous verrons bien où cela va nous mener.


Six des huit équipes ont joué deux fois et aucune n’a pris six points. Le signe d’un championnat homogène avec des surprises ?


Tous les championnats réservent des surprises. Certains sont favoris en début de saison, d’autres plutôt outsiders et avec le temps on se rend compte que les choses ne sont jamais telles qu’on les pense. Nous devons juste jouer les matchs les uns après les autres, de la manière la plus sérieuse possible et surtout oublier toutes les idées qu’on a pu avoir sur telle ou telle équipe. Il faut être conscient que tout peut se jouer sur une heure. 



Voir plus d'articles de la même catégorie