Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Temin, toujours plus haut

Ecrit par Martial HESPEL

Ce lundi, la Niçoise Marie Temin a décroché le meilleur classement WTA de sa carrière en se classant 742e. Mais inutile de vous dire qu’il ne sera qu’éphémère. 

Le week-end dernier, elle s’est inclinée en finale du 15.000$ de Knokke en Belgique et ce pactole de points ne sera pris en compte que le 24 juillet. Elle obtiendra donc, pour le jour de son vingt-cinquième anniversaire, un beau cadeau. Constante, sa progression ne cesse de se confirmer, même si elle devra attendre pour brandir le premier titre professionnel de sa carrière, perdant déjà en finale d’un 10.000$ à Hammamet en octobre dernier. 

Et c’est une jeune suédoise de 18 ans, qui vient à peine de débarquer dans le top 1000 mondial, qui lui a barré la route en Belgique, 6-3 6-4. « Sur le moment, j’étais déçu. Je n’ai pas eu le même niveau de jeu que pendant la semaine. Mais à froid on retient le positif, cela reste une belle semaine », confie t-elle à www.magsport06.fr. En effet, les journées ont passé et les belles performances ce sont enchaînées. 

Au premier tour, il a fallu se débarrasser de la tête de série n°3, la Belge Kerfs, 527e. Hasard du tirage, le Niçoise la connaissait pour s’être associée à son adversaire en double il y a tout juste un mois en Tunisie. Deux matchs ensemble, riche en enseignements. « Quand j’ai vu le tirage je me suis dis que ça allait être difficile mais je la connaissais alors je savais un peu comment la jouer. Les conditions de jeu étaient difficiles toute la semaine, il n’y a pas eu un jour sans vent. J’ai plutôt bien réussi à m’adapter car à force d’aller à Hammamet je commence à m’habituer au vent (rires). » Tout s’est donc bien passé en début de semaine pour Temin, ne crachant pas non plus sur les soucis physiques de certaines de ses adversaires : tout fait partie du jeu. Est arrivée son opposition face à la tête de série n°1. Du bon travail 6-2 6-2. 

La finale, vous connaissez son issue. « Je n’est pas pensé à ma finale d’octobre car chaque match est différent. Au début j’étais un peu tendue, plus que sur les autres matchs. Malheureusement je n’ai pas réussi à me relâcher complètement malgré beaucoup d’occasions. Mon adversaire a très bien joué. J’espère que la prochaine finale sera mieux que ces deux dernières. »

En attendant un premier titre, la répétition des finales, des demies et des quarts prouvent qu’elle maîtrise aujourd’hui parfaitement ce niveau allant environ jusqu’au top 400. Ce prochain classement lui permettra d’ailleurs à la sortie de l’été d’être logiquement tête de série à coup sûr sur des 15.000$ et lui ouvrira aussi de belles portes sur des 25.000$. « Ces résultats me montrent que j’ai le niveau pour arriver en finale de ces tournois. Il faut juste continuer à travailler et ça payera. »

De retour à Nice, elle participe à quelques tournois locaux avant de repartir sur un 25.000$ la première semaine d’août soit en Belgique soit en Espagne. Puis ce sera au tour du championnat de France à Blois pour lequel elle s’est qualifiée en devenant début juin championne régionale. Bref, elle marche et semble se complaire dans un calendrier de haut niveau très chargé.



Voir plus d'articles de la même catégorie