Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Tapis rouge pour le CBO

Ecrit par Martial HESPEL

Pour sa première saison de son histoire en Excellence Régionale Féminine, le Cannes BO a réalisé une saison correcte, le maintien confortablement acquis. L’équipe se renouvelle et change d’entraîneur.
 
Ah le C.B.O de McDonald’s… Son poulet croustillant, son bacon et ses oignons… Pardon. Le C.B.O. Le Cannes Basket Olympique. Oui, parce que sur la Croisette, il n’y pas que le volley-ball et le handball. Avec ses 170 licenciés, dont une section sport-adapté, le club de la Présidente Catherine Charreton gagne en notoriété. Lors de cette saison 2013-2014, pour la première fois depuis la création du club en 1995, les féminines ont évolué en Excellence Régionale. Il y a quelques années, Cannes avait connu ce niveau avec les garçons, avant de redescendre en Excellence Départementale, deux divisions plus bas, pour raisons financières.
 
« La saison dernière nous visions le maintien en ERF. C’était une grande première pour nous avec les filles. Nous l’avons acquis dès la première phase, c’est très satisfaisant. Ainsi, nous avons pu travailler plus sereinement sur la fin de saison, mais aussi pris le temps de déjà préparer la saison à venir », explique à www.magsport06.fr Catherine Charreton. L’équipe va changer d’entraîneur. En place depuis plusieurs saisons, Moussa Kanouté laisse le banc à Carine Andreani. « Moussa est un fidèle du club. Mais il était sur ce groupe depuis un bon moment et on aime bien changer de temps en temps pour faire évoluer les choses. Carine nous la connaissons bien. Elle évolue depuis longtemps dans la région du côté du Cannet-Rocheville ou encore de Mandelieu. Tous les clubs sont proches, on la voit évoluer et elle avait l’envie de reprendre une équipe en ERF. » L’équipe compte aussi pas mal de départs et va ainsi repartir avec une équipe largement renouvelée. D’ailleurs, puisque la formation est très importante au CBO, deux juniors, au minimum, vont intégrer à temps complet l’ERF.
 
« Il manque un gymnase à Cannes »
 
A nouveau, l’objectif sera de conserver sa place dans la division. La N3F ce n’est pas pour tout de suite. Même si le football vient de prendre un grand coup de bâton avec la relégation administrative de Cannes en DHR, le volley-ball et le handball occupe le devant de la scène. « Les gens ne savent pas forcément qu’il y a du basket à Cannes. Il nous manque des moyens financiers, même si la mairie nous aide beaucoup. Et puis au niveau des joueuses, nous sommes dans une région, mais c’est maintenant le cas partout, où elles demandent à être payées. Dans des divisions de plus en plus basses. Chez nous on ne fonctionne pas ainsi. Et puis à Cannes il y a énormément de sports collectifs, d’équipes et de licenciés, alors pour les créneaux horaires pour les entraînements c’est serré. Il manque peut-être un gymnase à Cannes. Il y a aussi le souci du rythme scolaire où les jeunes ont école le mercredi maintenant. Alors pour les entraînements du matin c’est fichu, il a fallu tasser tout cela l’après-midi. On fait de notre mieux. Il faut se battre. Nous allons dans les écoles, on organise des stages. Nous avons une éducatrice sportive qui est salariée au club et qui travaille beaucoup. »
 
C’est donc avec son ERF en vitrine, que le Cannes Basket Olympique repart pour une nouvelle année, un nouvel entraîneur et des ambitions de jouer les arbitres pour la montée en N3F. Même si cette division semble appartenir à un autre monde pour le CBO.
 
(Crédit photo : Cannes Basket Olympique)


Voir plus d'articles de la même catégorie