Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Suppra06 s’invite sur Magsport06

Ecrit par Martial HESPEL

Notre média accueille un chroniqueur cette saison : Suppra06. Amoureux du Nice Volley-Ball, qui retrouvera la Ligue A la saison prochaine, il nous détaille les mouvements du groupe de Mladen Kasic.

Vous le savez, pour la première fois depuis sa relégation en 2011, le Nice Volley-Ball retrouvera la Ligue A la saison prochaine, suite à sa victoire en finale des play-offs de deuxième division contre Rennes. L’effectif va énormément évoluer comme nous le détaille notre chroniqueur et spécialiste du club, Suppra06.

Pas moins de sept départs sont à enregistrer. Pour commencer, le passeur Raphaël Corre, depuis trois ans au club, qui aura donc connu les trois finales de championnat et qui s’en va sur un titre. A 26 ans, celui qui culmine à 196 cm est arrivé de Rennes où il était l’éternel second passeur prometteur, en trois ans il aura donc joué trois finales et a même été sélectionné en équipe de France A’. Une expérience niçoise positive donc. Sa doublure, Corentin Suc, 21 ans pour 187 cm, s’en va aussi. Lui aura cumulé deux titres de champion de France : en 2015 avec la Nationale 2 et en 2016 avec la Ligue B. Il file à Poitiers, autre club de l’élite, d’où il est originaire, il y sera aussi second passeur. Autre garçon, comme Suc, qui a passé deux ans à Nice, c’est Risitic, le pointu de 201 cm. A 29 ans à l’époque, il arrivait à maturité à Palmeira mais des blessures aux genoux l’ont éloigné des terrains de nombreux matchs. Son mérite ? Il n’a jamais rien lâché et a donc remporté le titre, lui qui a au total joué quatre finales de Ligue B dans sa carrière, dont deux avec Nice.

Trois éléments arrivés l’été dernier ne sont également plus là. Tout d’abord, Seppanen. Le réceptionneur / attaquant était venu se relancer à Nice après une saison cauchemardesque à Tourcoing, dernier de Ligue A. Le jeune international finlandais de 193 cm a parfaitement rempli son contrat. Après de très bons plays-offs, il finira MVP de la finale contre Rennes. Il ne poursuivra hélas pas l’aventure niçoise : trop exigeant financièrement. Départ également d’un garçon, Français, évoluant au même poste et ayant la même taille : Florian Beclin. A 29 ans, il était arrivé comme troisième réceptionneur dans la hiérarchie en provenance de Calais, le Nordiste de l’équipe a joué une vingtaine de matchs sous le maillot niçois. Il retrouvera le nord la saison prochaine puisqu’il s’est engagé à Tourcoing. L’immense central serbe Nemenja Cubrillo, lui n’a pas été conservé par le club. Le meilleur contreur de Ligue B depuis trois ans est aussi l’un des meilleurs serveurs. D’ailleurs, le garçon de 206 cm a fini meilleur contreur avec Nice. Mais ne supportant pas la cadence des entraînements du coach Mladen Kasic, il ne sera plus là.

Enfin, le pointu camerounais Feugouho (27 ans ; 205 cm). Bourreau des Niçois la saison dernière en finale avec Nancy, il est arrivé en joker médical juste avant les plays-offs pour remplacer Ristic. Il aura apporté de la sérénité et de la bonne humeur au bon moment au groupe et aura été un grand artisan de cette montée.

Si sept s’en vont, pour différentes raisons, c’est donc que trois restent. Le libero Belge Ribbens. A 23 ans, le meilleur libero de deuxième division depuis trois ans, va découvrir la Ligue A avec Nice à 24 ans. Autre prolongation, celle du central Radevic. A 29 ans, il aura été le quatrième meilleur contreur du championnat cette saison. Ce double mètre est connu pour être un garçon très professionnel. Enfin, Jérôme Clere sera lui aussi toujours là. Le réceptionneur / attaquant de 25 ans n’a pu réaliser une saison pleine en raison de quelques blessures. Mais, à 25 ans, il va enfin connaître la Ligue A. Ses 18 points marqués en finale contre Rennes prouvent qu’à 195 cm il est prometteur.

Au niveau du recrutement, Kasic enrôle deux centraux pour finaliser ce poste avec Radevic. Tout d’abord, l’international monténégrin, Goljo Cuk. A 27 ans, il sera l’un des plus grands joueurs du championnat avec 209 cm. La Ligue A, il l’a connait très bien pour évoluer depuis deux ans à Chaumont. Il vient d’ailleurs de terminer, avec 68 contres, cinquième meilleur contreur du championnat élite. Il sera le leader au block donc du groupe niçois. Et puis, beaucoup plus petit avec 198 cm, Philippe Tuitoga, 25 ans. Central international Français passé par Paris, il a joué les deux dernières saisons à Toulouse en ligue A. Il voudra nul doute se relancer après une dernière saison moyenne et retrouver son meilleur niveau. 

Deux passeurs qui partent, deux qui arrivent. En premier lieu, le passeur de l’équipe de Bosnie, Rusmir Halilovic, 190 cm à 29 ans. Il a été formé à Nice au début de sa carrière. Après plusieurs saisons en Ligue A – Nice, Nantes et Ajaccio – il vient de remporter deux titres : en Ligue B avec Poitiers et en Elite Nationale, la troisième division, à Alès. Expérimenté, il connait bien la maison niçoise et varie bien le jeu. Avec lui, Fran Kasic, fils de Mladen. A 19 ans, il mesure 197 cm. Lui aussi a été formé à Nice et après un passage au CNVB, il était la saison dernière le deuxième passeur à Cannes, en Ligue A. Il sera la doublure du Bosniaque.

Enfin, dernière recrue de la première vague d’arrivées, l’internationale à la pointe de l’équipe de Lettonie, Hermans Eglesklans. Très grand, 203 cm, il a 25 ans et lui aussi a joué deux saisons à Chaumont avec un bilan de 460 points lors de la saison 2013-2014. Il a été champion de Grèce la saison dernière avec l’Olympiakos. Le letton gaucher sera l’arme offensive n°1 des Niçois.

« Il est encore difficile de juger le niveau précis à venir du groupe car il manque deux titulaires qui seront des réceptionneurs / attaquants. Mais le club conserve trois de ses meilleurs joueurs et toutes les recrues sont déjà expérimentées à la Ligue A. Les deux derniers promus de Ligue B en Ligue A, Tourcoing et Nancy, n’ont pas réussi à se maintenir. L’objectif premier du club sera surement le maintien et plus si affinité se rapprocher des play-offs mais ça sera un sacre exploit déjà de se maintenir. Il faut attendre, il manque deux réceptionneurs / attaquants et des jeunes pour étoffer le groupe. Cuk et Eglesklans sont deux excellentes recrues. En Ligue A, il y a aura douze équipes et les deux dernières descendront. Je pense que le coach est très content de retrouver la Ligue A et de rencontrer des équipes comme Tours, Paris, Sète et puis le derby contre Cannes ! Si Nice a connu la Ligue A jusqu’en 2011, Mladen n’y a pas coaché depuis la saison 2006-2007. Tout juste dix ans. »



Voir plus d'articles de la même catégorie