Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Stabilité, nouveauté et ambition

Ecrit par Martial HESPEL

Après une première saison plutôt convaincante en NM3, le Nice Basket a recruté deux joueurs et solidifie ainsi son groupe avec un nouvel entraîneur, Manu Fontaine (A gauche sur la photo)qui jouait la saison passée au sein de cet effectif, assisté de Mohamed Ben Hassen (A droite sur la photo).

Confirmer. Voici le vrai défi de la NM3 de la CTC Nice Basket. Promue la saison dernière en cinquième division, l’équipe qui sera entraînée cette année par Manu Fontaine, sort d’un exercice convaincant et une cinquième place. Pour y parvenir, les Niçois misent sur la stabilité avec seulement deux recrues. Ahmed Rabbah au poste de meneur qui débarque la NM3 de la JALT Le Mans. Là bas, il a connu la NM2, mais aussi la relégation et le capitanat. La seconde arrivée, Jonathan Nadjimbaye intérieur du Cannet. Il a connu la NM3, la montée en NM2, mais aussi une saison galère en quatrième division. Il retrouvera donc le CCAB pour les derbies avec Nice cette saison. « C’est un groupe assez homogène, construit sur trois ans, depuis la montée en ERM, puis celle en NM3 », dévoile à www.magsport06.fr Mohamed Ben Hassen, l’adjoint de Manu Fontaine. Il y a des anciens comme Jean-Christophe Barthélemy et Nicolas de la Rua, qui sont là depuis longtemps. D’autres comme Rodrigue Mayunga et Mpaly Bouné qui entament leur troisième saison, mais aussi Chirstian Mulumba et Nadir Bouguern qui eux débutent leur seconde. 

« Tout le monde y croit »

« Pour l’instant c’est studieux et sérieux. Mais en août tout le monde a le sourire. Il y a zéro point, tout le monde y croit. En septembre et en octobre il y a aura les premiers choix. Ceux qui vont s’accrocher, ceux qui vont baisser les bras. » Comme pour toute équipe de niveau amateur, en l’occurrence la NM3, Fontaine et Ben Hassen doivent faire avec des niveaux de formes disparates. Mais après dix jours d’entraînements, chacun trouve son souffle. « C’est difficile de trouver une préparation qui convient à tout le monde. Certains sont hors de forme car ils ont coupé deux mois et d’autres sont très affûtés. » Le championnat reprend le 20 septembre, chacun a encore le temps, avec sérieux et discipline, de monter en puissance.  

« La vérité c’est dans un mois. Il va se passer un tas de choses. Contrairement à la saison passée, je ne pense pas qu’il y a aura de faibles équipes qui rapidement n’ont plus quitté la zone rouge. Et puis le ventre mou s’était très vite dessiné avec l’épouvantail qui était Aix (Champion invaincu avec 22 victoires en 22 matchs : ndlr). Cette saison, le concept c’est pourquoi pas nous ? » Mais Ben Hassen reste très prudent. Un nouvel entraîneur, de nouvelles marques et un calendrier sans temps mort. « Nous allons jouer chaque semaine jusqu’à décembre. Alors une cheville, plus une cheville, un enchaînement de catastrophes et tu es vite à l’agonie. » Onze journées seront à jouer entre le 20 septembre et le 6 décembre. « Dans un collectif, si un ou deux gars se blessent, les journées s’enchaînent tellement vite, que le préjudice pour le groupe est important. »

Même s’il estime que la guerre des clochers fait partie d’une époque révolue, Ben Hassen convient que rencontrer régulièrement le Cannet-Rocheville, Saint-Laurent, Cagnes-sur-Mer et Menton, sera très motivant. « C’est toujours intéressant car ça évite les relâchements. Notre objectif sera de confirmer. C’est ça le plus dur. Inconsciemment tu as un relâchement. Tu es promu, tu termines cinquième, tu te maintiens assez tôt, alors ça y est tu penses que tu as le niveau. » Jean-Luc Cerutti avoue avoir un réel besoin de couper après deux décennies d’investissement sur le banc. Cet arrêt est donc personnel, mais aussi pour le bien de l’équipe, couper une certaine routine. Car si bien entendu à Nice on se satisfait d’avoir réalisé une belle saison, la cinquième place est presque anecdotique. « Deuxième ou cinquième c’est pareil. Chez nous il n’y a pas de Coupe Intertoto. Le seul avantage c’est d’avoir terminé sereinement. Cinquième c’est bien, mais nous n’avons jamais gagné de quarante points. Jean-Luc a réalisé une grosse part de coaching. Pour Manu c’est un vrai défi et un challenge. On a cassé la routine, Jean-Luc en avait conscience. C’est difficile chaque année de s’innover, d’enchaîner et de se réinvestir », narre Ben Hassen.

« Manu ce n’est plus le copain »

L’œil de Cerutti ? « J’ai pleinement confiance en Manu Fontaine et Mohamed Ben Hassen. Manu était le coach sur les matchs de Coupe de France la saison passée, dans l’optique de le préparer et de faire comprendre au groupe qu’il allait prendre le relais. Maintenant à lui de s’imposer et de faire comprendre à chacun qu’il est passé de l’autre côté. Il était joueur l’an passé. Maintenant c’est l’entraîneur, ce n’est plus le copain. » Le stage qui se déroulera à Valberg de vendredi à dimanche permettra encore un peu plus à chacun de prendre ses marques. Le premier match amical se déroulera le 27 août, à Saint-Laurent du Var. Ça sera l’affiche de la première journée, le 20 septembre. Vite !

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie