Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Sérénité et humilité chez les Laurentins

Ecrit par Martial Hespel

Toujours en N3M cette saison suite à un repêchage, le Volley-Ball Stade Laurentin n'a pas révolutionné sa copie cet été tout en réfléchissant à combler quelques lacunes.

C’est reparti pour un tour en Nationale 3 pour les Laurentins ! Premier relégable en fin de saison dernière mais sauvée administrativement, l’équipe de Pascal Drouot s’avance avec beaucoup d’humilité dans un nouveau championnat composé de douze équipes pour seulement deux descentes. Malgré les difficultés, le groupe, soudé, n’a pas explosé, loin de là. La majorité de l’effectif est resté, agrémenté de quelques touches venant de Antibes ou encore Cagnes-sur-Mer et qui connaissent donc ce niveau Nationale 3. 


Chacun trouve ses marques ou les retrouve et la préparation a pris un nouveau tournant mardi dernier avec un match amical, instructif, face à la Pré-Nationale de Grasse. « Une belle opposition face à une équipe d’expérience qui compte plusieurs anciens joueurs de Nationale 2 et 3 », explique Pascal Drouot. « Je n’avais pas mon groupe au complet car j’ai plusieurs joueurs qui entraînent aussi des équipes jeunes au club et il est hors de question, en début de saison, que l’entraîneur loupe un entraînement pour un match amical senior. Mais j’ai vu de la qualité, des garçons qui font des efforts ensemble et qui jouent la même partition de volley. »


Un championnat qui passe donc de onze à douze équipes avec ainsi deux matchs supplémentaires à jouer. Et pour Pascal Drouot, ça change tout. « C’est une très bonne chose, l’année dernière nous avions parfois de longues coupures. Il suffisait qu’une journée où tu es exempt soit collée à une période de vacances, tu pouvais facilement te retrouver avec trois à quatre week-ends sans jouer. Deux matchs de plus vont densifier le calendrier et éviter ces attentes où les semaines d’entraînements sont longues. »


Beaucoup plus de rythme donc face à des adversaires de qualité et le VBSL est servi en début de saison. Le plus long déplacement de la saison, d’entrée de jeu, le 2 octobre à Sète, équipe n°3 du club dans la hiérarchie, composée en majorité de jeunes joueurs talentueux dont certains devraient percer au plus haut niveau. Une semaine plus tard, même tarif, cette fois à domicile, face à l’AS Cannes, adversaire similaire que les Héraultais. Des groupes nouveaux, jeunes, qui se renouvellent chaque été, alors qu’avec plus d’expérience mais aussi de vécu collectif, le VBSL a des arguments à faire valoir face à la fougue de la jeunesse. 


« De notre côté nous n’avons pas décidé de révolutionner le collectif. Il n’était pas utile de repartir d’une page blanche. Nous sommes dans la continuité. On ne visera pas le top 3, même si on sera très content d’y parvenir, mais objectivement, avec 12 équipes en lice pour deux descentes, nous avons des arguments pour nous défendre. » Une saison qui s’ouvre dans quelques jours pour se conclure le 7 mai prochain. 



Voir plus d'articles de la même catégorie