Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Se maintenir avec du style »

Ecrit par Martial HESPEL

Laurent Cauet, nouvel entraîneur de la NM2 du Nice Volley Ball aura également en charge la destiné sportive du centre de formation. Un homme méticuleux et ambitieux.

Laurent, la réserve du Nice Volley Ball est-il prête au combat pour débuter dimanche cette nouvelle saison ?
Oui ! En tant que coach j’aurais préféré avoir quinze jours de plus pour affiner la préparation. Mais pour des raison de logistiques nous il n’était pas possible de reprendre l’entraînement avant le 26 août. Notre premier match a lieu le 22 septembre : un petit mois c’est court. Mais nous allons monter en puissance et on pourra observer la véritable valeur de l’équipe après deux ou trois matchs dans les jambes : mi-octobre.

L’équipe ?
Elle est jeune. Sur onze éléments, sept ont moins de 23 ans. Ils s’inscrivent dans un double projet. S’entraîner et gagner avec la NM2 mais aussi avoir un maximum accès à la Ligue B. Il y a donc pas mal d’ascenseurs entre les deux équipes et je n’ai pour le moment jamais eu mon groupe au complet : toujours un ou deux absents. Le collectif n’a donc pas encore été totalement travaillé, d’où cette grosse montée en puissance que j’annonce pour dans un mois.

« Déjà attentif aux cadets et juniors »

Le niveau ?
Les garçons montrent un gros potentiel. Ils sont jeunes et ne peuvent que progresser. J’ai déjà observé de grosses capacités techniques et athlétiques. Au milieu de ce groupe, nous avons quatre garçons d’expériences, de plus de trente ans, qui connaissent bien le club et ses valeurs. C’est une sorte de passage de témoin : ils possèdent un rôle de leader. Comme je suis nouveau au club, je suis aussi très attentif aux cadets et aux juniors pour déjà préparer l’avenir.

L’objectif ?
Le premier but est de se maintenant NM2 : avec style. Si nous pouvons régulièrement basculer entre la troisième et la septième place ça serait très bien. La poule s’annonce très relevés. L’an passé, si mes souvenirs sont bons, le premier est monté avec six défaites. Cette saison, je pense que Fréjus y sera… Ma première idée est déjà d’être très performantes à domicile et ensuite on essayera de gagner des points à l’extérieur. De plus, lors des quatre premières journées, nous allons recevoir trois fois. Il faut s’imposer à la maison. Ce début de saison chez nous sera l’un des éléments importants de cette année puisqu’en janvier nous allons beaucoup jouer hors de nos bases.

Chacun est impatient ?
Le groupe a envie et je sens du caractère dans cette équipe. Les garçons ont un esprit de battant. A moi maintenant de savoir utiliser les qualités de chacun. Comme je l’ai dis, sept joueurs sur onze ont moins de 23 ans. Nous avons donc cette insouciance mais aussi l’irrégularité qui en découle. Pour le moment nous sommes au début de l’histoire. J’ai une collection d’individualités, une vraie force, mais maintenant chacun doit de mettre à 110% au service du collectif.

« Je me projette sur quatre ou cinq ans »

Revenons sur votre arrivée à Nice cet été…
C’est un peu le fruit du hasard, je n’ai jamais postulé directement pour arriver à Nice. La saison dernière, j’étais l’entraîneur de la Ligue B de Harnes. Nous avons réussi une saison très correcte avec un bon maintien, avec au passage deux victoires, 3 sets à 1 à chaque fois, contre la Ligue B de Nice. Et, lors de la dernière journée, on joue justement contre le NVB. Mladen Kasic; coach de la Ligue B, est venu me voir pour me demander ce que je faisais pour la saison 2013-2014. Le coach Pascal Drouot a décidé pour des raisons personnelles de partir en Allemagne au terme de sa saison avec la NM2. Je faisais donc parti d’une petite liste de coachs suivis pour prendre sa place.

Quelles sont alors les caractéristiques qui font que Nice vous a choisi ?
J’ai la réputation d’être quelqu’un de très structuré et de très organisé dans ce qu’il fait. Je travaille beaucoup et pour s’occuper d’un centre de formation il ne faut pas compter ses heures. C’est un vrai challenge d’arriver ici. Le but est de développer ce centre pour qu’il devienne l’un des meilleurs de France tout simplement. Ce n’est pas de tout un retour en arrière pour moi de passer d’une Ligue B à une NM2. Le projet est très intéressant. Je sais également être performant dans tous les à-côtés du terrain : la logistique par exemple. Mon travail ne s’arrête pas au terrain.

Les ambitions sur le long terme ?
Le Nice Volley Ball possède une vraie filière au niveau des jeunes. Le but est de voir ses garçons prendre un maximum d’importance dans les équipes seniors. Par exemple, l’objectif est de voir un poussin ou un benjamin d’aujourd’hui, frapper aux portes du centre de formation d’ici quatre ou cinq ans. Je me projette sur cette possibilité. J’arrive ici dans un club très structuré. C’était un de mes souhaits. J’espère, à moyen terme, voir la Ligue B monter en Ligue A. Je suis là pour m’impliquer pleinement dans le projet niçois et apporter ma pierre à l’édifice.



Voir plus d'articles de la même catégorie