Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Savoir sauter sur l’occasion

Ecrit par Martial HESPEL

Wild-card en double au Challenger de Mouilleron-le-Captif, Hugos Nys, associé à Fabrice Martin, est en demi-finale. L’échelon supérieur aux Futures est franchi. 
 
Est-ce le tournoi qui va lancer la carrière d’Hugo Nys en Challenger ?
 
Cette semaine se déroule le Challenger 64.000$, sur dur, de Mouilleron-le-Captif. Le Savoyard d’origine aurait dû participer aux qualifications du simple, mais il lui était impossible de les jouer puisqu’il a atteint les demi-finales du Future 15.000$ de Saint-Dizier le même week-end. Cas cela ne tienne, les organisateurs du Challenger lui ont accordé une wild-card en simple et en double. Le provisoire 541e mondial en simple, puisque les points de sa demi-finale à Saint-Dizier n’ont pas encore été pris en compte, a donc affronté au premier tour Pierre-Hugues Herbert (186e). Ce dernier, malgré son rang de top 200, n’est pas tête de série, c’est dire le niveau très élevé du tournoi. Malgré une défaite (6-3 6-2), Nys ne retient que du positif  : « J’ai beaucoup aimé ce match joué dans ce type de conditions de jeu : grand central, surface neuve, changement de balles etc… C’est justement le manque de matchs de ce type qui m’a un peu fait défaut. J’ai mis du temps à m’habituer à la surface et Pierre-Hugues a plus d’expérience à ce niveau là et a très bien joué tout au long du match. »
 
« On fait ce qu’on a à faire »
 
Après ce tour de chauffe, qui n’était que le deuxième match en simple de sa carrière dans un tableau final d’un Challenger, après être sorti des qualifications à Saint-Brieuc en avril dernier, Nys s’est lancé en double, également grâce à une wild-card, associé à Fabrice Martin. Après Saint-Rémy en 2012, s’est également seulement la deuxième fois que le Français de 22 ans joue dans un tableau final de la spécialité au niveau Challenger. Pour être honnête, peu de monde donnait cher de leur peau contre une paire allemande plus que rodée à ce niveau : Dustin Brown et Bjorn Phau : « Tous les deux ont été top 60 en double et top 100 en simple », précise Nys. Victoire sans contestation 6-1 6-4. Aujourd’hui en quart de finale, un duo serbe composé de Goran Tosic, actuel 145e mondial en double et de Nikola Ciric, qui était encore 168e mondial il y a moins d’un an, s’est dressé devant les deux Français. Nouveau succès en deux manches 6-4 7-5. Peu habité à jouer ce types de gaillards bien installés dans le circuit Challenger, Hugo Nys ne se laisse pas impressionner : « Je me focalise sur moi, sur nous. On fait ce qu’on a à faire. Evidemment avant de jouer Dustin Borwn, tu te dis que ça va être dur. Mais à partir du moment où tu es dans ton match, tu ne penses plus à ça. Il devient un joueur comme un autre. Et plus le match avance, plus tu te dis que c’est possible de gagner. » Aujourd’hui 352e mondial en double, Nys sera, au pire, 290e début novembre. En attendant peut-être mieux. La demi-finale est prévue samedi. Ce ne sera que du bonus. Si Nys a gagné 27 points grâce à son titre à en Future à Saint-Dizier, sa demie en Challenger lui en offre déjà 35. Un autre monde.


Voir plus d'articles de la même catégorie