Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Sans calcul, Petit voit plus loin

Ecrit par Martial HESPEL

Gabriel Petit s’est fait une place dans le paysage du tennis français en Future. Aujourd’hui top 1000 en simple, il a gagné deux 10.000$ en double. Objectif ? Le top 600.

« J’ai réussi à atteindre mon objectif de rentrer dans le top 1000. » Pour www.magsport06.fr, Gabriel Petit, qui vit et s’entraîne sur le sol maralpin depuis plus de cinq ans, se montre satisfait de sa première vraie saison complète sur le circuit ATP. Après avoir décroché son premier classement en septembre 2014, il a réalisé une bonne année 2015, cumulant au total 13 points, grâce notamment à quatre quarts de finale. 

L’un de ses objectifs pour 2016 sera d’atteindre au moins une fois les demi-finales d’un tournoi pour franchir un nouveau cap. « Mon classement actuel est déjà un bon point qui va sûrement me permettre d’éviter les qualifs durant les beaux jours, ce qui n’est pas négligeable. Une belle saison en termes de matchs joués ainsi que du niveau : assez satisfait. »

Sa saison s’est terminée il y a déjà un bon moment. C’était en septembre, en Iran. Sur cette tournée de trois 10.000$, il a atteint deux quarts de finale en simple et a également remporté deux fois le tournoi en double ce qui n’est pas un hasard sur sa montée en puissance. Un avec Maxime Janvier, le deuxième avec François-Arthur Vibert. « J’ai eu la chance de pouvoir enchaîner les tournois durant l’été. J’ai pris le rythme en jouant bien. Faire des quarts m’a montré que je pouvais arriver en fin de tournoi fréquemment mais ce n’est pas suffisant pour monter au classement rapidement. Il faut viser plus haut maintenant. » Depuis, le jeune homme de 20 ans est parti une semaine à New-York pour couper avec le tennis et pour voir autre chose, « quelque chose d’extraordinaire. »

Sa préparation a donc débuté dès octobre avec des entraînements quotidiens et la reprise de tournois en France depuis deux semaines. Le premier à Tarascon, le second à Creil, avec de bons résultats. « Deux bons tournois avec des bonnes sensations et un bon niveau. J’attends la suite avec impatience. » Pour le circuit professionnel, Petit devrait reprendre le 11 janvier sur le 10.000$+H de Bagnoles de l’Orne, qui se joue sur terre battue. Derrière, il ira en Tunisie, à Hammamet, pour deux ou trois semaines, des 10.000$, toujours sur terre. Pour arriver prêt, le garçon a travaillé dur. « En octobre et novembre j’ai insisté sur la musculation pour me renforcer, notamment le dos et j’ai beaucoup insisté sur les étirements car c’est primordial pour éviter les blessures et se sentir mieux dans son corps. » Pour le jeu, il nous en dit plus. « J’essaie d’améliorer mon service même si ce n’est pas évident car c’est assez complexe. Mais je persiste. C’est le premier coup du tennis où il faut être le plus performant possible. Je suis plus offensif qu’avant j’essaie d’aller de l’avant et de prendre le filet quand la situation se présente car selon moi c’est l’évolution du tennis. »

Aujourd’hui 983e mondial, Petit explique, surtout après ses tournois français, qu’il a « hâte de prendre les Futures. Ce sont quand même des conditions excitantes même s’il y a un petit stress. » Pour cette saison, maintenant que le top 1000 est en poche, il voit plus loin, bien plus loin et se montre ambitieux. « Mon objectif est de me rapprocher de la 600e place à la fin de la saison prochaine. Mais l’essentiel est de jouer match par match au taquet, ne pas calculer et foncer. »



Voir plus d'articles de la même catégorie