Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Saint-Laurent manque d’essence

Ecrit par Martial HESPEL

Quatrième du championnat Nationale 3, Saint-Laurent a nettement baissé de régime en 2016 après une année civile 2015 exceptionnelle. Le coach Delgado s’explique.

Saint-Laurent, ou l’art du contre sens. La saison dernière, après un début de saison catastrophique, la Nationale 3 du SLB avait terminé son exercice par sept victoires consécutives terminant ainsi cinquième et laissant assez loin derrière les doutes concernant une éventuelle relégation. Un temps dans l’incertitude pour repartir ou non une saison de plus sur le banc, Christian Delgado avait reçu assez de garanties de la part de son groupe pour ne pas revivre un début de saison compliqué et le début du livre lui a donné raison avec une seule défaite lors des dix premières journées et donc un tournant à jouer à domicile, contre le Cannet-Rocheville, le 9 janvier. Qui prendra la tête ? Le CCAB va s’imposer, assez largement, 76-89. Depuis, un gros coup de mou, dont une terrible déculottée à Fos-sur-Mer, 88-55. Et pourtant, à l’aller, Saint-Laurent s’était imposé à domicile avec une marge assez bonne, 70-60. Un différentiel donc 43 points !

« Nous avons reçu une grosse fessée à Fos, les raisons de ce revers débutent avec le match perdu chez nous contre le Cannet dont l’enjeu était de jouer la première place et nous donner une motivation élevée pour les matchs retours ou nous faire basculer vers un accessit. Le challenge est différent sur le plan mental », analyse Christian Delgado pour www.magsport06.fr. Le coach évoque aussi la perte, pour raisons professionnelles, de Quentin Berteau qui « donnait de la hauteur sur un plan tactique, capable de défendre agressivement et de trouver des solutions offensives quand nous étions à la peine. L’élan collectif en a pris un sérieux coup à ce moment. »

D’autres joueurs, cadres, ont dû prendre le relais, mais tous ne peuvent répondre présents à chaque match en raison de blessure. A ce jeu là, Saint-Laurent a failli passer à la casserole le 19  mars à Mauguio, en s’imposant seulement 71-75, chez la lanterne rouge qui n’a pas gagné un match. « Nous avons connu un match difficile à Mauguio dernier de la classe avec zéro victoire qui a failli ouvrir son palmarès avec nous, c’est peu dire du niveau de jeu que nous avons produit, sans commentaire… » Et pourtant, grâce à son gros début de saison et un rendement qui reste correct à domicile avec des succès contre Menton, Castelnau ou encore Martigues, les Laurentins sont toujours quatrièmes du championnat et le podium est toujours jouable même si le déplacement au Cannet-Rocheville ne devrait pas permettre au SLB de doubler Menton.

Objectif donc, terminer à domicile sur une bonne notre face à La Londe. « Nous devons offrir un tout autre visage à nos supporters et rassurer nos dirigeants sur nos intentions collectives. Viendra ensuite le match au Cannet le leader qui nous attend pour véritablement fêter leur accession, je souhaite effectuer un match sur nos valeurs retrouvées, histoire de finir sur une bonne note. » Et l’avenir du technicien sur le banc à Saint-Laurent ? Qu’en est-il ? « Mon avenir à Saint Laurent est lié à la dynamique du club et à l’investissement des dirigeants qui se battent pour hisser toutes les équipes au plus haut avec leurs moyens. » Cinquième l’an passé, Saint-Laurent devrait faire mieux cette année mais avec un goût plus amer avec, contrairement à la saison dernière, une deuxième partie de saison bien moins bonne que la première. A voir également comment va évoluer la composition du groupe avec des jeunes comme Nahon, Monge ou Médina, des trentenaires à l’instar de Bravetti, Gimeno ou encore Pellegrin et des garçons en fin de carrière que sont Longin et Alecu. Beaucoup de choses devraient se passer…

(Crédit photo : SLB)



Voir plus d'articles de la même catégorie