Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Saint-Gaudens plaît à Ferro

Ecrit par Martial HESPEL

Wild-card en qualifications du 50.000$+H de Saint-Gaudens, Fiona Ferro vient d’enchaîner quatre victoires en quatre jours et est qualifiée pour les huitièmes de finale

Grâce à trois victoires en qualifications, d’où elle était présente grâce à une wild-card, Fiona Ferro a disputé et gagné ce mardi le premier tour du tableau principal de l’ITF 50.000$+H de Saint-Gaudens. La Valbonnaise, classé 467e mondiale à la WTA, a sorti l’Ukrainienne Anastasiya Vasylyeva, 172e mondiale. Pourtant, c’est la mieux classée des deux joueuses qui a fait respecter la hiérarchie dans la première manche (6-1). Mais la licenciée au Nice LTC s’est imposée en gagnant les deux sets suivants (6-3 6-3). Malgré 22 balles de breaks – seulement 6 concrétisées – Ferro n’a pas flanché mentalement malgré ses échecs à répétition sur le service de Vasylyeva. « Fiona a été super solide dans l’attitude et dans son niveau de jeu malgré un départ un peu compliqué. Elle est allée se le chercher. Un match référence », explique pour www.magsport06.fr son entraîneur Pierre Bouteyre.

Ferro n’avait jamais battu une joueuse aussi bien classé à la WTA. Sa dernière victoire de ce calibre remonte à janvier dernier et un succès à Burnie (50.000$) en Australie au premier tour contre la Japonaise Erika Sema, à l’époque 180e mondiale. Là aussi Ferro était sortie des qualifications. De le même style, en mars dernier au 25.000$ de Sao Paulo, elle avait atteint les quarts de finale, après être sortie, là encore, des qualifications et avoir battu l’Américaine Sachia Vickery (190e) en huitième de finale. « Depuis le début de la saison elle a battu plusieurs filles classées entre la 250e et la 300e place. Elle commence à enchaîner les matchs à ce niveau, qu’ils se terminent par une défaite ou une victoire, ils la font avancer. » Pour rappel, Fiona Ferro est toute jeune, née le 12 mars 1997, et l’enchaînement des matchs et surtout des victoires de ce niveau ne sont que prometteurs pour l’avenir…

En huitime de finale, Ferro affrontera soit la tête de série n°5, la Monténégrine Danka Kovinic (129e) ou l’Argentine Maria Irigoyen (163e). Et comme le dit si bien Bouteyre : « Vamos ! »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie