Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Roquebrune dans l’inconnu

Ecrit par Martial HESPEL

Changements de divisions, changements d’entraîneurs. Une année transition se profile pour Roquebrune qui jouera la saison prochaine en NF2 et en PNF. Objectif maintien.

Il y a un an, après avoir refusé une première fois la montée en Nationale 1, Roquebrune a finalement dit oui à la troisième division féminine. Le Président Lucien Platano place sur le banc Olivier Tuso et ce dernier obtient un très honorable maintien. Pourtant, le club fait marche arrière cet été en rejouant la saison prochaine en Nationale 2. Platano n’a pas souhaité poursuivre l’aventure à ce niveau pour des raisons « exclusivement économiques. Le sportif ne suffit pas car la Nationale 1 coûte très cher. Nous avons parcouru les deux tiers de la France en allant en Alsace, à Troyes ou encore à Colomiers. C’est beaucoup trop lointain et trop lourd financièrement », explique Platano à www.magsport06.fr. De plus, même si le Président explique que ce n’est pas ce qui coûtait le plus cher, le club a du aussi assumer une réserve en Nationale 3, qui, finalement, a terminé dernière et donc rejouera en Pré-Nationale. Gros coup de frein à main, indispensable pour Platano.

Les deux bancs vont évoluer. En Nationale 2 c’est Babette Aranda qui reprend un poste qu’elle a occupé il y a plusieurs saisons avant de réaliser un beau travail au Monaco Basket Association en faisant monter le MBA en Nationale 3. « Olivier a décidé de partir et Babette quittait Monaco. Son retour s’est fait naturellement suite à des discussions. » En effet, lorsque les deux parties avaient décidé de ne plus prendre le même chemin il y a quelques années, ce n’était pas forcément en très bons termes, « ainsi va la vie ». Aujourd’hui tout semble être rentré dans l’ordre.

Si Aranda revient en terre conquise, en tant qu’ancienne joueuse emblématique du club, son effectif sera seulement composé de trois filles qui étaient là en Nationale 1. Il lui faut donc reconstruire. « Avec le groupe on repart dans l’inconnu. Notre seul objectif est le maintien. Nous avons cet objectif de formation pour intégrer les jeunes dans l’équipe première sur le long terme. On espère y parvenir et rester au minimum à ce niveau Nationale 2 qui correspond à notre club. La Nationale 1 c’est du semi-pro et c’est très dur. » Et si l’année dernière Platano a du aligner les chèques pour les longs déplacements, ce ne sera pas du tout le même musique en Nationale 2 avec des déplacements inexistants à Nice pour jouer le Cavigal, à Saint-Laurent et deux déplacements à Monaco pour y affronter l’ASM et le MBA. « C’est du pain béni. C’est certes plus stressant sur le plan sportif car ce sont des derbies mais, pour un dirigeant, sur le plan financier, c’est inespéré. » La Nationale 2 va reprendre l’entraînement le 24 août.

La réserve, qui a terriblement souffert en Nationale 3 en ne jouant que le rôle de figurante, retrouvera donc la Pré-Nationale. Sur son banc, Sabine Fournigault, qui, comme Aranda, a déjà entraîné à Roquebrune et qui, comme Aranda, vient du MBA, elle qui a connu une année faste en Nationale 3, aidant justement l’équipe à monter en Nationale 2. « Il y aura une liaison entre les deux équipes pour que les filles qui brillent en PNF soient susceptibles de jouer en NF2 », développe Platano. « Là aussi, pour le groupe, on part complètement dans l’inconnu. Il sera très jeune avec des cadettes ou des seniors première année. Nous n’avons aucune ambition de remonter en Nationale 3. On part sur une année de transition. »

(Crédit photo : RCMB)



Voir plus d'articles de la même catégorie