Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Ristic, l’indispensable

Ecrit par Martial HESPEL

Suite à une rupture des ligaments croisés du genou en décembre dernier, Srdjan Ristic est de retour à la compétition avec la Ligue B du Nice Volely-Ball. Le coach Mladen Kasic s’est accroché à lui.

Deux. Seulement deux. Mladen Kasic n’a conservé que deux joueurs de son groupe vice-champion de France de Ligue B en titre. Son passeur, Raphaël Corre, international, qui entame sa troisième saison sur la Côte d’Azur avec cette année le brassard de Capitaine. Et puis, le pointu, Srdjan Ristic, 31 ans. Malgré seulement un tiers de saison joué en raison d’une grave blessure, le Serbe a trouvé grâce aux yeux de son entraîneur. Hors de question pour Kasic de laisser Ristic partir. 

Le droitier explique ce phénomène à www.magsport06.fr. « Depuis le début, avec Mladen, nous avons établi une relation de confiance bâtie sur l’investissement et la rigueur. Au cours de ma rééducation j’ai tenu à lui prouver qu’une fois de plus il pouvait avoir confiance en moi et que je ferai tout mon possible pour revenir à la hauteur de ses espérances. Quant arriva le moment pour Mladen de se prononcer sur ses choix et sa future composition d’équipe j’ai été énormément touché qu’il voit en moi le joueur et travailleur que je suis. Sa confiance et son soutien m’ont permis d’arriver là où j’en suis aujourd’hui. C’est un coach que je respecte énormément et c’est pourquoi j’ai décidé de rester au NVB cette année malgré les propositions d’autres clubs que j’ai pu avoir. » 

Et il lui rend bien. Pour l’ouverture du championnat vendredi soir, Nice a battu Saint-Quentin 3 sets à 1 à Palmeira. Une victoire où Ristic s’est montré décisif avec 18 points. « Quand je pense au chemin parcouru durant ces dix derniers mois de rééducation et de préparation physique je suis très heureux d’être de retour. Il y a deux mois de cela je me demandais si j’allais être prêt pour attaquer le championnat en pleine forme. Le soutien de Mladen m’a énormément aidé et m’a permis d’aborder ce début de saison avec plus de sérénité. » Auteur déjà d’un gros match pour la reprise officielle, Ristic confie ne pas être encore au top de ses capacités. « Aujourd’hui je me sens bien mais je reste conscient du travail que je dois fournir afin de revenir à mon meilleur niveau. Je ne me précipite pas, je me donne à 100% à chaque entraînement et je sais que le travail va payer. »

Ce championnat, cette année, est très particulier. Oui l’équipe de France est aujourd’hui la meilleure nation d’Europe, voir du monde, mais ses équipes locales vont mal. Une flopée de dépôts de bilan ont animé l’été. Résultat des courses, le championnat Ligue B, deuxième division professionnelle, n’est composé cette année que de huit équipes. Du coup, la phase régulière ne sera utile que pour désigner les places de premier à huitième : tout le monde jouera les play-offs à partir des quarts de finale. « Certes la formule de cette année est différente mais cela ne change en rien notre façon d’aborder la saison. Sur le papier nous avons de très bonnes individualités et avec la préparation que nous avons réalisé celle-ci nous a confirmé à tous nos intentions pour cette saison. Notre seul et unique objectif sera d’atteindre les play-offs avec les meilleurs résultats possible. »

Ce premier succès est important pour la dynamique car, il y a tout juste un an, Nice avait perdu son premier match de la saison, déjà à domicile. « L’an dernier nos débuts furent un peu plus difficiles et avec du recul nous n’avons pas abordé le championnat de la même façon qu’aujourd’hui. La victoire de vendredi est très encourageante pour la suite du championnat. » Avec 23 points, l’une des grosses recrues de l’été, Niklas Seppanen, a déjà démontré toute son utilité.

Pour rappel, la saison se décompose en trois parties. Quatorze journées de phase régulière puis sept autres matchs où les confrontations directes décideront de qui jouera à domicile ou à l’extérieur. Par exemple, il faudra à Saint-Quentin s’imposer 3 sets à 0 au match retour pour jouer en Picardie son troisième match face à Nice. Cela a donc également une importance capitale dans les finances d’un club car jouer beaucoup à l’extérieur n’est que très peu confortable surtout par les temps qui courent. Prochain match pour Nice, au Plessis-Robinson, le 31 octobre. Les Altoséquanais ont eux gagné 3 sets à 2 à Cambrai. Qui prendra les commandes du championnat ? Ristic et Nice sont lancés.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie